14 Octobre 2016  |  Traitement de surfaces
Publié dans La Revue POLYTECHNIQUE 08/2016

Laver n’est pas simplement «nettoyer»

Les vêtements de protection ont chacun leurs particularités. Ils demandent, lors du lavage un traitement spécifique. Aussi bien dans l’artisanat que dans l’industrie, différentes méthodes sont utilisées. Huiles, graisses et lubrifiants, particules métalliques, rouille ou graphite se déposent sur les vêtements de protection.

À vrai dire, chacun suppose ce qu’il faut entendre par «laver un vêtement». Mais, si l’on met en relation cette notion avec celle de «nettoyer», les représentations qu’on s’en fait divergent. Pour faire la distinction, laver consiste à libérer les vêtements de travail de la saleté et des taches au moyen d’eau et en utilisant des détergents, de la chaleur et le mouvement mécanique des machines à laver. En revanche, dans le nettoyage dit «chimique», l’eau est remplacée par des solvants, ce qui veut dire qu’on lave à sec. C’est donc principalement le lavage humide par le biais de processus de lavage particulièrement doux qui permet les meilleurs soins apportés aux vêtements de travail.
 
Des tunnels de lavage au fonctionnement assuré par un ordinateur.
 
Une technique de lavage économique et écologique
Les méthodes de lavage ultramodernes de MEWA garantissent hygiène, propreté et préservation des matériaux des vêtements de protection, et ceci à maints égards: sans dommage pour les tissus délicats, conservation des couleurs et texture agréable au toucher. Cet objectif est atteint en utilisant des tunnels de lavage au fonctionnement assisté par ordinateur. Cela peut être réalisé grâce à la composition et à la quantité exactes des détergents et produits de lavage utilisés, ainsi qu’avec un système de dosage et de gestion adapté au degré de salissure des textiles.
Cela a pour conséquence d’excellents résultats, avec une réduction considérable de l’impact sur l’environnement par rapport aux processus de lavage traditionnels. Les phases de traitement ultérieures comprennent le séchage, le défroissage et le repassage, ces opérations constituant également d’importants critères de l’assurance de la qualité. En effet, les vêtements doivent conserver forme, structure, texture, couleur et mesures, de manière à ce que leur valeur d’usage demeure intacte.
Les vêtements à nettoyer sont récupérés à un rythme convenu, lavés, vérifiés quant à leur usure et leur qualité est contrôlée. Après cela, les vêtements propres et correctement conditionnés sont livrés au client. Si la taille des vêtements ou le nombre de collaborateurs change, l’équipement est adapté rapidement et sans complication.
 
MEWA Service AG en bref
Fondée en 1908 en Saxe (Allemagne), l’entreprise MEWA subvient aux besoins des entreprises dans toute l’Europe. Elle emploie 4900 collaborateurs sur 42 sites, compte quelque 172’000 clients. Son chiffre d’affaires pour l’année 2014 s’est monté à 583 millions d’euros. Cette société propose un service complet pour les vêtements de travail et de protection, les tissus de nettoyage réutilisables, les tapis absorbant l’huile, les tapis de sol ainsi que les fontaines de dégraissage.
 
MEWA Service AG
4852 Rothrist
Tél.: 062 797 01 97
www.mewa.ch



18 Avril 2018  |  Traitement de surfaces

Recyclage des eaux usées dans un atelier de traitement de surfaces

Dans son nouvel atelier à Saint-Priest, l’entreprise française DBP MAYET a acquis, pour le traitement des eaux usées, un système basé sur la technologie «Vacudest». Une nouvelle installation recycle les eaux de rinçage acides du traitement des aciers inoxydables et du titane.
11 Avril 2018  |  Traitement de surfaces

Un microscope à balayage laser pour des analyses de surfaces

Le nouveau microscope à balayage laser 3D VK-X260 de KEYENCE, utilisé dans un laboratoire de l’École polytechnique fédérale de Lausanne lui permet de réaliser des analyses de surfaces plus fines et plus rapides.
Polymedia Meichtry SA | Chemin de la Caroline 26 | 1213 Petit-Lancy | Genève | T: +41 22 879 88 20 | F: +41 22 879 88 25 | info@polymedia.ch