17 Mars 2019  |  Instrumentation
Publié uniquement sur Internet

Un nouveau dispositif hydraulique de détection de charge

Un nouveau dispositif de détection de charge empêchant la surcharge des véhicules utilitaires et améliorant la sécurité a été mis au point par la société NSK. Facile à installer sur la suspension des fourgonnettes, camions légers et autres véhicules utilitaires, il permet une mesure précise du poids lors des déplacements.

Les véhicules en surcharge constituent de longue date un problème de sécurité majeur dans de nombreux pays. En effet, un véhicule en surcharge exige une distance de freinage plus longue et s’avère plus difficile à diriger. Qui plus est, il est susceptible d’endommager l’infrastructure routière (ondulations, fissurations et affaissements), au détriment de la sécurité et du confort de conduite.
Un peu partout dans le monde, les gouvernements étudient les possibilités de renforcement de la réglementation, de façon à éviter toute surcharge. Les autoroutes allemandes, par exemple, sont équipées de capteurs de charge noyés dans la chaussée. En cas de dépassement des limites de charge plus de trois fois par an, Les conducteurs perdent non seulement leur permis, mais des mesures répressives rendent plus difficile l’exercice du métier de chauffeur professionnel après récupération du permis. Il en va de même au Japon, où les gares de péage autoroutier ont installé des systèmes de pesage.
 
Le dispositif NSK de détection de charge peut transmettre sans fil le poids de la cargaison à un système embarqué ou à un téléphone mobile.
 
 
Un dispositif compact embarqué
Pour contribuer à résoudre ce problème, la société NSK a mis au point un dispositif compact embarqué de détection de charge, doté d’une membrane souple qui se déforme sous l’effet de la charge, augmentant ainsi la pression dans la chambre de fluide. Le liquide hydraulique, essentiellement non compressible (module à masse volumique élevée), est destiné à faciliter le fonctionnement avec une déformation minimale de la membrane.
Un joint d’étanchéité à double couche, visant à prévenir toute fuite de liquide, fait partie intégrante du système. Dans l’éventualité improbable d’une fuite de liquide hydraulique, le ressort de suspension se détendrait faiblement pour obturer un espace vide au-dessus du piston, sans avoir d’effet indésirable sur le système de suspension. Le dispositif de détection de charge dispose également d’une structure compacte ultramince (25 mm), évitant de réduire sensiblement le débattement de la suspension.
 
Le dispositif NSK de détection de charge est facile à installer sur la suspension de la plupart des véhicules.
 
 
Calcul du centre de gravité du véhicule
NSK a développé un véhicule de démonstration équipé de ce nouveau dispositif de détection de charge, fixé à la suspension avant et arrière, de façon à mesurer le poids de la cargaison avec une précision de ±5 %. Ce dispositif peut transmettre, sans fil, le poids de la cargaison, à un téléphone mobile ou à un système embarqué, permettant ainsi de calculer le centre de gravité du véhicule et de le placer en conséquence.
 
La structure du dispositif NSK de détection de charge fait appel à deux couches d’étanchéité pour prévenir toute fuite de liquide.
 
 
Un freinage sécurisé tenant compte de la charge
L’entreprise poursuit actuellement ses travaux afin d’affecter les données issues du dispositif de détection de charge, au service du développement de systèmes de contrôle de véhicule respectueux de l’environnement, propices à une conduite plus sûre et plus aisée. Ces travaux comprendront un freinage sécurisé grâce au contrôle indépendant des freins avant et arrière, pour tenir compte des conditions de charge. L’accent sera mis sur la réduction de la consommation des véhicules, par le pilotage de la boîte de vitesses. NSK envisage également différentes façons de mettre à profit cette technologie pour améliorer l’homogénéité et le confort au volant.
Une vidéo reprenant les caractéristiques et avantages de ce nouveau système de détection de charge est disponible sous https://youtu.be/KJZBdvdaa34.
 
À propos de NSK
Fondée voici 100 ans, NSK (Nippon Seiko Kabushiki Kaisha) est une société japonaise cotée en bourse, passée du statut de fournisseur régional de roulements à billes à celui de spécialiste des roulements et de sous-traitant de l’industrie automobile, présent sur les marchés mondiaux. La société emploie quelque 32’000 personnes dans 30 pays. Au 31 mars 2018, NSK a réalisé un chiffre d’affaires de 1020 milliards de yens. Ce résultat est le fruit d’investissements croissants en recherche et développement.
Outre une gamme complète de roulements, NSK conçoit et fabrique des composants de précision et des produits mécatroniques, ainsi que des systèmes et composants destinés à l’industrie automobile, dont notamment des roulements de roue et des systèmes de direction assistée électrique.
En 1963, la première filiale européenne a été inaugurée à Düsseldorf et, en 1976, la première usine européenne à Peterlee, en Angleterre. Aujourd’hui, NSK Europe est en charge des ventes sur le continent européen grâce ses centres de recherche et à ses sites de production situés en Allemagne, en Angleterre et en Pologne, ainsi qu’à ses centres de logistique implantés en Allemagne, en Angleterre et aux Pays-Bas. En 1990, NSK a racheté le groupe UPI, dont le fabricant de roulements européen réputé RHP et son usine de Newark au Royaume-Uni.
 
 
NSK France S.A.S.
F-78283 Guyancourt Cedex
Tél. +33 (0)1 30 57 39 39
www.nskeurope.fr


04 Mars 2019  |  Instrumentation

Un nouvel instrument pour la détection 3D

L’instrument SourceMeter System 2606B de Keithley regroupe quatre voies SMU de 20 W dans un châssis compact de format 1U. Destiné à l’industrie de la détection 3D en pleine croissance, il est à la fois une alimentation de précision, une source de courant, un DMM de 6½ chiffres, un générateur d’ondes arbitraires et un générateur d’impulsions.
POLYMEDIA SA | Chemin de la Caroline 26 | 1213 Petit-Lancy | Genève | T: +41 22 879 88 20 | F: +41 22 879 88 25 | info@polymedia.ch