25 Juin 2018  |  Économie
Publié dans La Revue POLYTECHNIQUE 04/2018

Industrie MEM: forte augmentation des entrées de commandes

La situation de l’industrie suisse des machines, des équipements électriques et des métaux n’a plus été aussi bonne depuis longtemps. Par rapport à l’année précédente, les chiffres d’affaires ont augmenté en 2017 de 9,4 %, les entrées de commandes de 7,5 % et les marchandises d’exportation de 5,5 %. Seule la rentabilité est encore insatisfaisante pour 44 % des entreprises MEM.

Les entreprises de l’industrie suisse des machines, des équipements électriques et des métaux (entreprises MEM) ont désormais besoin d’une phase de croissance plus longue avec des marges nettement meilleures pour compenser les pertes parfois considérables sur les marges des dernières années. Malgré tout, les attentes des entrepreneurs, le cours du change de l’euro et la bonne conjoncture dans les marchés les plus importants indiquent une évolution commerciale positive en 2018.
Par rapport à 2017, les entrées de commandes dans l’industrie des machines, des équipements électriques et des métaux (industrie MEM) ont progressé de 7,5 % au total. Le quatrième trimestre de l’an dernier affiche même une augmentation des commandes de 29,4 % par rapport au trimestre de l’année précédente. Ce qui s’explique par un effet de base considérable, étant donné que la période de l’année précédente s’est avérée faible. Cependant, l’indice des entrées de commandes a atteint son niveau le plus haut depuis 2008 au cours du quatrième trimestre 2017.
 
Les entreprises de l’industrie MEM ont désormais besoin d’une phase de croissance plus longue avec des marges nettement meilleures.
 

Aussi bien les grandes entreprises que les PME en profitent
Les chiffres d’affaires ont aussi nettement augmenté en 2017 (+9,4 %) par rapport à l’année précédente. Au cours du quatrième trimestre de l’an dernier, la croissance a augmenté de 12,8 % comparée au trimestre de l’année précédente. Ce sont aussi bien les grandes entreprises, que les PME, qui profitent de l’évolution positive des commandes et du chiffre d’affaires.
Les entrées de commandes élevées des derniers mois ont un effet positif sur le taux d’utilisation des capacités de production dans les entreprises. Selon le dernier recensement du KOF – le centre de recherches conjoncturelles de l’EPFZ – de janvier 2018, le taux était de 90,6 %, soit largement supérieur à la valeur moyenne calculée sur plusieurs années, de 86,4 %. Quant au nombre des personnes actives dans l’industrie MEM, il a aussi augmenté au cours de l’année passée, passant à 322’100 personnes, ce qui correspond à une hausse de 4500 emplois par rapport à 2016.
 
Hausse des exportations dans toutes les régions
En 2017, les exportations de marchandises de l’industrie MEM ont augmenté de 5,5 % pour atteindre 66,7 milliards de francs. Tous les débouchés ont subi une évolution positive. Les exportations vers l’Union européenne ont augmenté de 5,9 %, celles vers l’Asie de 3,4 %. Quant aux exportations vers les États-Unis, elles ont enregistré la plus forte croissance (+7,4 %). Cette évolution positive concerne tous les groupes de marchandises importants. Considérées par rapport à l’année précédente, les exportations dans la métallurgie ont augmenté de 12,6 %, celles dans l’électrotechnique/électronique de 4,7 %, celles des outils de précision de 4,3 % et celles dans la construction de machines de 2,3 %.
Dans l’ensemble, la situation de l’industrie MEM suisse n’a plus été aussi bonne depuis longtemps. Si le cours de change de l’euro et la bonne conjoncture dans les débouchés les plus importants se maintiennent, l’évolution positive dans la branche MEM devrait se poursuivre dans des prochains mois. Les entrepreneurs de l’industrie MEM sont optimistes sur ce point. Selon la dernière enquête réalisée par Swissmem, 53 % des entreprises s’attendent à davantage de commandes de l’étranger pour 2018. Seuls 10 % craignent un recul. Cet optimisme est partagé aussi bien par les grandes entreprises, que les PME.
 
Les entrées de commandes de l’industrie MEM
(base: 1er trim. 2001 = 100).
 
 
Le rendement reste insatisfaisant
Cette image positive est ternie par le rendement, qui reste insatisfaisant. La principale raison réside dans le fait que le franc suisse ne s’est affaibli par rapport à l’euro qu’au milieu de 2017. L’enquête Swissmem menée en janvier 2018 a montré que, considérées sur toute l’année, 15 % des entreprises se trouvaient dans la zone déficitaire EBIT. Vingt-neuf autres pour cent des entreprises n’ont atteint en 2017, qu’une marge insuffisante, située entre 0 et 5 %.
Dans l’ensemble, bien qu’elle se soit légèrement améliorée par rapport à 2016, la rentabilité est encore insatisfaisante pour 44 % des entreprises MEM. Selon l’enquête, en 2016, 21 % des entreprises affichaient des pertes et trente autres pour cent de celles-ci étaient restées avec une marge EBIT inférieure à 5 %. Les résultats de l’enquête ont toutefois montré que quelques mois de reprise ne suffisent pas à compenser les pertes parfois considérables au niveau des marges et de la substance des dernières années. L’industrie MEM a besoin d’une phase de croissance plus longue, avec des marges nettement meilleures, pour pouvoir réinvestir davantage dans l’avenir.
 
L’Europe reste le débouché le plus important
Les données des exportations de l’industrie MEM montrent une fois de plus la grande importance du marché de l’Union européenne. La part des exportations vers l’UE a passé de 57,7 % à 59,6 % depuis 2015 et ce, malgré le franc fort. Les exportations vers les États-Unis ont certes davantage augmenté en 2017 (+7,4 % par rapport à +5,9 %).
En chiffres absolus, la croissance des exportations vers l’UE a augmenté d’un facteur 3,7 (augmentation des exportations vers l’UE: 2,222 milliards de CHF – augmentation des exportations vers les États-Unis: 0,599 milliard de CHF). Même si d’autres marchés gagnent en importance pour l’industrie MEM, le marché intérieur de l’UE reste, à long terme, le principal débouché. C’est pourquoi Swissmem approuve le fait que la Suisse confère à ses rapports avec l’UE, une nouvelle base solide sur le long terme, grâce à un accord cadre. C’est pour cette raison également que Swissmem luttera activement contre «l’initiative de résiliation» de l’UDC. Elle remet inutilement en question l’accès non discriminatoire au marché intérieur européen.
 
Philippe Cordonier
Responsable Swissmem Suisse romande
Tél. 021 613 35 85 / 079 644 46 77
p.cordonier@swissmem.ch


24 Septembre 2017  |  Économie

Des défis majeurs pour de nombreux secteurs et PME

Plus de 20 experts confirmés évaluent dans le «Technology Outlook 2017» de la SATW, les opportunités et les risques que présentent certains développements techniques pour la Suisse. Parmi les thèmes abordés: l’industrie 4.0, l’intelligence artificielle, la robotique et les nouveaux procédés de fabrication. La Suisse dispose d’importants atouts, mais il existe des retards qu’il s’agit de rattraper.
02 Mai 2018  |  Économie

Les perspectives d’exportation des PME au 1er trimestre 2018

Les attentes à l’exportation des PME suisses ont atteint un niveau record depuis le début des relevés en 2010. Selon le dernier sondage réalisé par Switzerland Global Enterprise sur les attentes des exportateurs, près de 62 % des PME tablent sur une croissance de leurs exportations au début du premier trimestre 2018.
Polymedia Meichtry SA | Chemin de la Caroline 26 | 1213 Petit-Lancy | Genève | T: +41 22 879 88 20 | F: +41 22 879 88 25 | info@polymedia.ch