09 Avril 2018  |  Traitement de surfaces
Publié dans La Revue POLYTECHNIQUE 02/2018

Un nouveau revêtement galvanique en couche mince

Pour faire suite au développement de la couleur anthracite profond appelée NAC et qui est depuis huit ans un franc succès, STS Saulcy Traitement de Surface, une société du Groupe Acrotec, met sur le marché un nouveau revêtement noir qui complète sa gamme de revêtements foncés.

Il y a cinq ans, la société STS s’est vue confrontée à un problème lié à la règlementation REACH, qui a interdit l’une des molécules de la composition d’un bain galvanique de ruthénium noir, entraînant l’arrêt de ce traitement.
Afin de résoudre ce problème et de concevoir un nouveau traitement, STS s’est appuyée sur un partenariat entre l’Université de Franche-Comté et son laboratoire de recherche et développement au Sentier, dans le canton de Vaud. Sous le nom de NAC noir ce nouveau traitement est le résultat d’un partenariat qui a permis de réinventer la base du traitement de surface noir.
 
Le revêtement NAC noir.
 

Un développement de trois ans
«Dans un premier temps, nous avons tenté de pallier cette interdiction en utilisant une autre molécule dans le ruthénium noir, mais nous avons rencontré de gros problèmes de corrosion sur les pièces», déclare Fréderic Saulcy, PDG de STS. «Le nouveau NAC noir est viable à long terme, car il n’utilise pas de molécules visées par le règlement REACH. STS a consacré trois ans au développement de ce nouveau traitement», ajoute-t-il. «Notre cahier des charges était extrêmement complexe et pendant ces trois ans, nous avons travaillé sur ce sujet. Un ingénieur à plein temps, spécialisé en traitement de surface et épaulé par des chercheurs universitaires, s’est attaché à développer ce revêtement. Nous avons finalement réussi à obtenir un dépôt quasiment parfait», poursuit Fréderic Saulcy.
 
Un revêtement décoratif ductile et adhérant
Aujourd’hui le NAC noir résiste pendant sept jours à un climat tropical et nous avons passé avec succès tous les tests horlogers sur le mouvement liés à la galvanoplastie. Le NAC noir est un revêtement décoratif en couche mince, ductile et adhérant. On peut l’appliquer à d’autres industries, telles que la joaillerie, la maroquinerie, etc.
Du point de vue esthétique, le NAC noir se mesure par photométrie à L = 40, ce qui en fait un noir profond. Sur un mouvement horloger, il permet de mettre en évidence les décors, avec de très beaux reflets de lumière. Il s’agit d’un traitement novateur, respectueux de l’état de surface initial et applicable de manière industrielle. «Les recherches effectuées par STS nous permettent aujourd’hui d’appliquer un revêtement noir comme s’il s’agissait d’un rhodiage ou d’un dorage», conclut Fréderic Saulcy.
 
Le bâtiment de STS à Develier.
 
 
Un traitement en phase d’industrialisation
D’autres innovations figurent également à l’actif de STS, comme le TRIBO-Ni et le dorage tribologique 3N et 4N, deux revêtements innovants permettant de traiter les rouages après taillage. Les deux revêtements NAC anthracite et NAC noir sont de la même famille, à savoir un alliage de platinoïde.
À l’heure actuelle, le NAC noir est en phase d’industrialisation et il est probable que STS dépose un brevet sous peu. Il existe déjà une marque de montre qui utilise ce procédé, à titre de projet pilote.
En résumé, l’épaisseur de la couche est de 1 micron et la couleur noire est parfaitement reproductible. Le NAC noir est conforme au règlement REACH et écologique, car il ne contient pas de chrome. Ce traitement, qui est économique, sublime les décors, tout en possédant une parfaite adhérence et une ductilité très élevée.
STS va continuer à développer une version Beta de ce dépôt, afin de pouvoir l’utiliser sur des applications à forte usure, telles que l’habillage horloge, par exemple. L’entreprise a ouvert son site à Develier où l’activité se concentre sur des dépôts destinés à l’industrie électronique, automobile, aéronautique ou encore médicale.
 
À propos du Groupe Acrotec :
Groupe Acrotec SA est un groupe indépendant créé par des professionnels de l’horlogerie et de la micromécanique, dont le but principal est de fournir à l’ensemble des manufactures et marques horlogères, des produits de qualité « Swiss made ». Le groupe compte plus de six cents collaborateurs. Il a pour objectif stratégique de simplifier la complexité de la sous-traitance en fournissant à ses clients une vaste gamme de compétences horlogères et industrielles : décolletage, sertissage, traitement de surface, etc.
Les sociétés du groupe possèdent les compétences pour concevoir et produire des éléments finis pour les mouvements horlogers (ressorts, antichocs, masses oscillantes, etc.), ainsi que des composants de dispositifs médicaux, notamment. Acrotec produit aussi des composants pour la connectique, les télécommunications, l’informatique et la téléphonie mobile, l’automobile, les systèmes d’injection, les micromoteurs, l’aéronautique et l’industrie aérospatiale.
 
Groupe Acrotec SA
2802 Develier
Tél. 032 424 40 40
 


18 Avril 2018  |  Traitement de surfaces

Recyclage des eaux usées dans un atelier de traitement de surfaces

Dans son nouvel atelier à Saint-Priest, l’entreprise française DBP MAYET a acquis, pour le traitement des eaux usées, un système basé sur la technologie «Vacudest». Une nouvelle installation recycle les eaux de rinçage acides du traitement des aciers inoxydables et du titane.
16 Avril 2018  |  Traitement de surfaces

L’entretien des installations de traitement de surfaces

Les traitements de surfaces dépendent d’installations fiables sur lesquelles l’utilisateur peut compter. Afin de les optimiser pour atteindre un rendement optimal, ERNE surface conseille de contrôler régulièrement leurs composants. Des thermoplongeurs ou des points de contact défectueux, par exemple, peuvent entraîner un risque accru d’incendie.
Polymedia Meichtry SA | Chemin de la Caroline 26 | 1213 Petit-Lancy | Genève | T: +41 22 879 88 20 | F: +41 22 879 88 25 | info@polymedia.ch