29 Novembre 2017  |  Énergie
Publié dans La Revue POLYTECHNIQUE 09/2017

Recherche d’un dépôt en couches géologiques profondes

Pour stocker les déchets radioactifs de manière sûre, un dépôt en couches géologiques profondes doit être construit en Suisse. Afin de trouver les terrains les mieux appropriés, il est nécessaire de connaître exactement la nature du sol. C’est pour cela que la Nagra a déposé seize demandes de forage.

La Confédération est à la recherche d’une région susceptible de réunir les conditions nécessaires pour accueillir le futur dépôt de déchets radioactifs en couches géologiques profondes. Une installation qui gérera le stockage à long terme des déchets provenant des centrales nucléaires, mais aussi ceux produits par la médecine, l’industrie et la recherche.
 
Les emplacements de forage seront similaires à celui de Schlattingen dans le canton de Thurgovie (forage géothermique). (Source: Nagra)
 
 
Six sites potentiels
Dans un premier temps, six emplacements ayant un potentiel géologique qui pouvait être techniquement sûr ont été définis. Actuellement, la procédure se trouve dans sa deuxième étape, au cours de laquelle d’autres vérifications sont menées afin d’affiner le choix des sites potentiels. Le Conseil fédéral devrait prendre une décision au sujet des sites sélectionnés, parmi les six encore en lice pour la prochaine étape, d’ici fin 2018. Le sous-sol de ces sites sera alors étudié de plus près afin d’en connaître la composition exacte.
 
Une préparation importante
Pour permettre de commencer l’analyse du sol dès le début de la troisième phase du processus, un travail préparatoire se déroule déjà durant la deuxième étape. Il s’agit, par exemple, des demandes d’autorisation pour les forages de reconnaissance. «L’ensemble de la procédure qui concerne les autorisations de forage va durer environ deux ans, car de nombreux acteurs sont impliqués. C’est pour cela que la Nagra a déjà déposé ses demandes», explique Peter Raible, de la section Droit du nucléaire de l’Office fédéral de l’énergie (OFEN).
Plusieurs départements fédéraux et les cantons concernés pourront prendre position au cours de la procédure. Les communes et les particuliers qui feront opposition y participeront également. Les permis seront normalement délivrés par le Département fédéral de l’environnement, des transports, de l’énergie et de la communication (DETEC) à partir de mi-2018.
 
Plusieurs emplacements étudiés
Les demandes d’autorisation de forage touchent toutes les régions encore concernées par l’étape 3. Le percement sera effectué dans trois à cinq emplacements, parmi les huit demandes pour chacune des régions que sont Jura-est dans le canton d’Argovie et Zurich nord-est, dans les cantons de Zurich et de Thurgovie. Les travaux d’installation de la place de forage dureront environ trois mois. Quant au percement, il va lui durer jusqu’à une année.
La roche qui sera extraite des puits sera étudiée par les géologues à l’aide de différentes techniques. Une fois les recherches terminées, le terrain sera remis en état et rendu à la culture si des mesures à long terme ne sont pas nécessaires pour l’emplacement de forage en question.
 
Une procédure encore longue
Suite à la proposition des deux emplacements cités par la Nagra, l’Inspection fédérale de la sécurité nucléaire (IFSN) a précisé que l’emplacement Nördlich Lägern ne pouvait pas être abandonné et qu’il fallait poursuivre le processus pour cette région également. «Pour cette région, les demandes d’autorisation de forage seront déposées durant la première partie, de l’année, afin d’être prêt si nécessaire», relève Jutta Lang, porte-parole de la Nagra.
Le travail restant à effectuer jusqu’à l’ouverture du dépôt en couches géologiques profondes est conséquent et prendra encore plusieurs années; une mise en service n’est pas prévue avant 2050. Un travail de longue haleine pour les générations futures.
 
La Nagra en bref
La Nagra (Société coopérative nationale pour le stockage des déchets radioactifs) est le centre de compétences techniques de Suisse pour l’évacuation des déchets radioactifs dans des dépôts en couches géologiques profondes. En vertu de la loi sur l’énergie nucléaire, ceux qui produisent des déchets radioactifs doivent aussi les gérer de manière sûre et durable. Pour accomplir cette tâche, les exploitants des centrales nucléaires et la Confédération suisse, qui est responsable de l’évacuation des déchets radioactifs provenant de la médecine, de l’industrie et de la recherche, ont créé la Nagra en 1972. Celle-ci se consacre à un objectif clair: les déchets radioactifs de la Suisse doivent être stockés de manière sûre, afin de protéger à long terme l’homme et l’environnement. La Nagra dispose d’un système de gestion de la qualité performant, certifié ISO 9001.
 
Nagra
5430 Wettingen
Tél.: 056 437 11 11
www.nagra.ch
 
 
Fabien Lüthi
Office fédéral de l’énergie
3003 Berne
Tél.: 058 465 58 94
Fabien.Luethi@bfe.admin.ch


09 Août 2017  |  Énergie

Surveillance de la qualité du réseau et de la consommation d’énergie

La qualité de l’énergie disponible dans les réseaux électriques est principalement déterminée par les consommateurs raccordés. Or cette qualité ne cesse de se détériorer par l’augmentation constante des charges non linéaires. Il est grand temps de faire face à ce problème.
25 Septembre 2017  |  Énergie

Des aubes de turbines produites en technique additive

Siemens vient de réussir une percée majeure en achevant avec succès les premiers essais en pleine charge d’aubes de turbine à gaz entièrement produites en technique de fabrication additive. Ces aubes ont été montées sur une turbine à gaz industrielle SGT-400 d’une puissance de 13 MW.
Polymedia Meichtry SA | Chemin de la Caroline 26 | 1213 Petit-Lancy | Genève | T: +41 22 879 88 20 | F: +41 22 879 88 25 | info@polymedia.ch