03 Novembre 2017  |  Usinage
Publié dans La Revue POLYTECHNIQUE 08/2017

Une gamme de broches de haute technologie

Dans tous les domaines de l’usinage on doit pouvoir compter sur des broches fiables et performantes. Le spécialiste suisse Meyrat possède les compétences nécessaires à la réalisation de montres mécaniques réputées et de broches d’usinage de haute précision: la maîtrise du micron, le souci du détail et de la qualité, ainsi que la recherche de la satisfaction du client.

Point commun à différentes techniques telles que le fraisage, le meulage ou le tournage, les broches sont au cœur des processus de l’usinage. Situé à Bienne, au cœur de l’Arc jurassien des microtechniques, à quelques pas d’une prestigieuse marque horlogère, Meyrat, le spécialiste suisse depuis 70 ans en propose plus de 100’000, installées sur des machines dans tous les domaines d’activités. À l’occasion du prochain salon EMO, il va dévoiler de nombreuses innovations. Rencontre avec Daniel Gigandet, directeur technique et Céline Oeuvray, responsable marketing.
 
Les exigences posées à la rectification impliquent que le dressage des meules devienne toujours plus performant.
 
 
Une nouvelle gamme de broches de dressage
Dans le domaine de la rectification, le dressage des meules peut se faire avec un outil fixe ou une broche de dressage. Cette solution offre des performances largement supérieures. La nouvelle gamme de broches de dressage de ce fabricant comporte trois modèles, de 38, 58 et 72 mm, refroidis à l’air et offrant de forts couples à bas régime grâce à la technologie des moteurs synchrones.
«Le fait de passer à cette technologie de moteurs augmente la rigidité de broche 30 % au minimum», explique le directeur technique qui ajoute: «Avec nos broches, le dressage devient encore plus précis». La responsable marketing explique: «Aujourd’hui, les clients sont de plus en plus exigeants au niveau du rapport puissance-encombrement de la broche. En effet, les mollettes de dressage de dernière génération nécessitent une puissance accrue, ainsi qu’une rigidité de broche supérieure. Dans les années à venir, cette technologie à moteur synchrone deviendra indispensable».
 
Un capteur d’émissions acoustiques
En option, le capteur d’émissions acoustiques permet une gestion et un suivi bien plus efficaces du processus de dressage. Il détecte avec une très haute sensibilité les moindres variations de sonorité, lorsque la molette de dressage est en contact avec la meule. Selon l’appareil d’acquisition des données choisi, il est possible de mesurer le spectre à différentes fréquences. Les cycles de dressage sont ensuite directement optimisés en fonction des conditions réelles.
 
Dotées du refroidissement à l’air et d’une connectique simple, les broches Meyrat s’intègrent sans difficulté dans les machines de rectification.
 
Des machines plus compactes et plus courtes
Les machines-outils deviennent toujours plus compactes, mais les exigences ne diminuent pas, bien au contraire. Dans de nombreux tours automatiques, les alésages standards destinés aux porte-outils sont de diamètre 16 mm et l’espace disponible dans la longueur est très limité. Fort de ce constat, le fabriquant biennois présente la broche haute-fréquence (MHF-16 -80’000 tr/min) compacte, l’une des plus courtes du marché (80 mm). Disponible avec les branchements en position axiale, radiale ou frontale et en deux longueurs, elle s’adapte sur de nombreux moyens de production du marché.
 
Dotées de caractéristiques et de composants hors-pairs, les broches du fabriquant biennois concourent à la renommée de l’horlogerie suisse.
 
 
Un couple très important
Les broches de la gamme MHT (Meyrat High Torque) disposent d’un couple très important. Dans l’usinage de matériaux coriaces, tels que le titane ou l’acier inox, elles assurent des états de surface parfaits et une très haute productivité. Dotées d’entraînements directs sans réducteurs, elles garantissent de longues durées de vie sans entretien. Ces modèles existent en plusieurs versions: standard, avec refroidissement à air, avec changement d’outils automatique compact et avec arrosage par le centre. Daniel Gigandet explique: «Le modèle avec arrosage par le centre avec une pression allant jusqu’à 120 bar assure des perçages parfaits sans nécessité de débourrage. Un de nos clients réalise notamment des usinages de diamètre 0,6 mm sur une profondeur de 25 mm, soit 40 fois le diamètre».
Les broches sont fournies en kits incluant l’électronique de pilotage, les câbles et le système de lubrification. Le boîtier de commande détecte automatiquement quelle broche est installée et le paramétrage est automatique. Le pilotage peut être assuré directement sur le système de contrôle fourni ou par la commande numérique de la machine. Le système de changement d’outils type HSK «cône-face» permet le changement d’outils rapide ainsi que le préréglage hors machine.
 
À propos de Meyrat
Meyrat, c’est 70 ans d’innovation au cœur du berceau de l’horlogerie suisse et de la machine-outil. Aujourd’hui l’entreprise compte 45 personnes, toutes experts dans leur domaine. «Un accent particulier est mis sur notre cœur de métier qui est la rectification» explique le directeur. Cette connaissance très poussée de ce domaine permet à ce fabriquant de maîtriser les processus nécessaires à la réalisation de broches parfaitement équilibrées, mais également de bien comprendre les problèmes de ses clients. Une fois l’usinage et le montage terminés, toutes les broches sont mises en rodage et subissent une batterie de tests. Un protocole de contrôle est systématiquement établi.
 
Meyrat SA
2504 Bienne
Tél.: 032 344 70 20
www.meyrat.com
 


20 Novembre 2016  |  Usinage

Utiliser les synergies entre un fluide de coupe et un lessiviel

Le procédé «Bonderite duaLCys» utilise les synergies entre un fluide de coupe et un lessiviel pour réduire les coûts, augmenter les performances, économiser de l’énergie, réduire les déchets et améliorer les conditions de travail des opérations d’usinage. Au cours du ce procédé, le lessiviel n’est plus un rejet, mais il est recyclé dans le lubrifiant.
05 Juillet 2017  |  Usinage

La solution IO-Link permet un changement de format simple et rapide

L’interface I/O numérique montre ses avantages non seulement sur les machines très ramifiées, mais également sur les machines compactes. Avec IO-Link et les recettes de paramètres enregistrées de façon centralisée, les changements de format et de produit peuvent être réalisés simplement et en un minimum de temps.
Polymedia Meichtry SA | Chemin de la Caroline 26 | 1213 Petit-Lancy | Genève | T: +41 22 879 88 20 | F: +41 22 879 88 25 | info@polymedia.ch