11 Octobre 2017  |  Transport
Publié dans La Revue POLYTECHNIQUE 08/2017

Le futur Centre Rail de Penthalaz

Le 19 mai dernier, la société de transport suisse Planzer a présenté aux médias le futur Centre Rail de Penthalaz (VD), qui sera mis en service en décembre 2017. Cette infrastructure logistique sera la plus grande de ce type en Suisse romande.

Situé sur l’ancien site industriel des Câbleries de Cossonay, racheté en 2008 par Planzer et désormais rebaptisé Venoge Parc, le futur Centre Rail de Penthalaz dans le canton de Vaud, destiné au transbordement de marchandises de la route au rail, ainsi qu’au stockage, sera la plus importante infrastructure de ce type en Suisse romande. Il remplacera le site actuel de Tolochenaz (VD), que Planzer occupe depuis 2003. L’ensemble des 160 collaborateurs sera transféré sur le nouveau site. Le Centre Rail sera mis en service le 11 décembre 2017, soit le jour du changement d’horaire des CFF.
«Initialement, le bâtiment aurait dû être achevé à mi-2018», relate Lukas Ricklin, architecte en charge du projet chez Planzer Immobilien AG. «Mais les contraintes d’exploitation du réseau CFF nous ont obligés à réviser notre planning. Un défi que nous avons su relever, mais qui a demandé un gros effort de coordination entre les différents corps de métiers. Les six prochains mois ne seront donc pas de trop pour achever l’ensemble des aménagements techniques et mobiliers et tester les fonctionnalités logistiques», ajoute-t-il.
 
Le bâtiment du futur Centre Rail de Penthalaz. (Photo: Roland J. Keller)
 
 
Un bâtiment situé entre la Venoge et les voies CFF
Au bout d’une nouvelle voie ferrée de 300 m qui le relie au réseau CFF, le bâtiment a été entièrement pensé pour permettre un maximum d’efficacité dans la manutention des marchandises. Sa longueur, de 232 mètres, permettra, d’un côté, d’accueillir plusieurs wagons à la file, alors que 31 quais de chargement pour les camions sont disposés de l’autre. Le niveau 0 est principalement dédié au tri et au chargement-déchargement des marchandises, alors que les espaces de stockage sont situés dans les étages supérieurs. Des zones à température strictement contrôlée seront aménagées, notamment pour respecter les prescriptions de l’industrie pharmaceutique pour le stockage des médicaments. Comme le Centre Rail sera exploité à partir de 4 h du matin, le bâtiment a été conçu de manière à protéger les voisins du bruit. Enfin, des aménagements importants ont été effectués pour protéger la Venoge et ses rives de tout risque de pollution, de même que pour protéger le Centre Rail d’éventuelles crues historiques.
 
Davantage de transport de marchandises par trains, moins de CO2
Avec l’ouverture du Centre Rail de Penthalaz, le groupe Planzer enverra aussi un signal fort à la Suisse romande en faveur de l’environnement. Avec cet investissement de 80 millions de francs, il créera un pôle majeur de transport combiné qui permettra de remplacer de nombreux trajets en camion, et donc de nombreuses émissions de dioxyde de carbone. À l’avenir, l’ensemble des marchandises en provenance de Suisse et à destination du canton de Vaud seront regroupées à Penthalaz, puis acheminées par poids lourd. À l’inverse, les cargaisons en provenance de la région et à destination de la Suisse ou de l’étranger seront aussi acheminées par rail.
 
Les quais de chargement-déchargement. (Photo: Roland J. Keller)
 
 
L’impact décisif de la RPLP
Ce sont les autorités et le peuple suisse qui ont souhaité privilégier, à partir des années 90, le transport des marchandises par le rail plutôt que par la route, afin de préserver l’environnement et de désengorger le réseau routier. Dans ce contexte, depuis l’introduction en 2001 de la «Redevance sur le trafic des poids lourds liée aux prestations» (RPLP), les transporteurs et leurs clients sont fortement incités à réduire le nombre de kilomètres parcourus en camion sur le réseau routier suisse pour le transport des marchandises.
La redevance est perçue sur tous les véhicules suisses et étrangers dont le poids excède 3,5 t. Le montant de la redevance dépend du nombre de kilomètres parcourus, du poids total maximum autorisé et des valeurs d’émission (catégories Euro) du véhicule. Depuis le 1er janvier 2017, le taux est compris entre 2,28 et 3,10 ct. par tonne-kilomètre. Les kilomètres parcourus en Suisse sont relevés à partir d’un appareil électronique agréé par l’administration des douanes.
«Sachant qu’un camion parcourt quelque 2500 km par semaine et que le prix au kilomètre coûte jusqu’à 85 ct pour certains véhicules, la taxe représente plusieurs milliers de francs par mois et par véhicule», explique Mario Ziliotto, futur responsable du Centre Rail de Penthalaz. «D’un point de vue économique comme écologique, nous avons donc tout intérêt à minimiser le nombre de kilomètres parcourus en camion, en amenant par rail les marchandises au plus proche du client final. Le revers de la médaille évidemment, c’est qu’on manutentionne davantage les marchandises, puisqu’il y a toujours deux étapes de transbordement supplémentaires à accomplir. Mais malgré cela, la rapidité de livraison a augmenté grâce aux Centres Rail. En fait, aujourd’hui, sans eux, on ne pourrait plus tenir nos engagements vis-à-vis de nos clients. Notamment car les trains circulent la nuit, alors que les camions n’en ont pas l’autorisation», poursuit-il
 
Le chantier en cours. (Photo: Roland J. Keller)
 
 
Les principales étapes du projet
La construction du Centre Rail de Penthalaz aura duré deux ans et demie, soit 6 mois de moins qu’initialement prévu. Le gros œuvre a été terminé début 2017. Les équipements techniques (chauffage, électricité, luminaires, etc.) seront installés d’ici fin août, puis le bâtiment aménagé et meublé pour qu’il soit prêt à accueillir le personnel administratif début décembre 2017. Le Centre Rail sera entièrement fonctionnel pour le changement d’horaires des CFF, soit le 11 décembre 2017.
«Dans l’ensemble, nous n’avons pas eu trop de surprises en ce qui concerne la construction du bâtiment, si ce n’est l’obligation de devoir gagner 6 mois dans la réalisation», déclare Lukas Ricklin. «Récemment, nous avons néanmoins découvert, lors de la construction d’une passerelle piétons, que la terre était plus polluée que prévu et qu’il nous fallait en traiter plus de 3000 t. On peut aussi relever que la présence de deux nappes phréatiques sous le bâtiment nous a empêché d’utiliser des piliers pour les fondations. Nous avons donc dû couler une dalle de 1,20 m de béton pour éviter que la pression de l’eau ne puisse surélever le bâtiment.
 
Le trafic de marchandises, un marché en croissance
Selon le scénario de référence retenu en 2016 par le Département fédéral de l’environnement, des transports, de l’énergie et de la communication (DETEC), les prestations annuelles de transport en matière de fret vont progresser de 37 % pour passer à 37 milliards de tonnes-kilomètres d’ici 2040 en Suisse. L’expansion économique et la croissance démographique sont les principaux vecteurs de ces évolutions.
 
À propos de Planzer
Société 100 % familiale fondée en 1936, le groupe Planzer compte quelque 4600 collaborateurs sur 55 sites d’exploitation, ainsi que 1450 véhicules. Son offre comprend le transport de marchandises et colis en Suisse et à l’étranger, ainsi que des prestations spécialisées comme la logistique et les transports spéciaux. Planzer est également un prestataire agréé GDP (Good Distribution Practices) pour le transport et le stockage de produits pharmaceutiques. Au total, l’entreprise met à disposition de ses clients plus d’un million de mètres carrés d’espaces de stockage.
Actif dans le transport de marchandises par rail depuis 1981, Planzer a franchi un cap décisif en rachetant aux CFF l’entreprise Cargo Domicile en 1996, à l’époque avec deux autres transporteurs. L’entrée en vigueur de la RPLP en 2001 a depuis fourni des conditions cadres plus favorables pour faire du transport par rail une activité rentable en Suisse. Aujourd’hui, plus de 36’000 courses en camion et 6300 tonnes de CO2par année sont économisées grâce aux infrastructures et services rail-route de Planzer.
Basée à Dietikon, Planzer Immobilien AG emploie cinq personnes, dont un apprenti. Cette petite structure est mobile; elle se déplace dans toute la Suisse en fonction des projets de construction du groupe.
 
Le Centre logistique de Penthalaz – Faits et chiffres
  • Bâtiment de quatre étages (24 m de haut), 32 m de large et 232 m de long
  • Trente-et-un quais de chargement pour les camions; un quai de 2 x 100 + 130 m pour charger les wagons
  • Surface totale: 26’210 m2
  • 5500 m2 de zone de manutention
  • 16’500 m2 de zone de stockage avec un système de contrôle de la température, avec ascenseur et convoyeur de palettes vertical à tous les étages
  • 1500 m2 de bureaux, restaurant du personnel
  • Garage, station-service et station de lavage pour véhicules
  • Capacité d’accueil pour 18 wagons
 
Planzer Transports SA
1131 Tolochenaz
Tél.: 021 804 14 01
www.planzer.ch


23 Décembre 2013  |  Transport

Les secrets sur la construction d’un véhicule ultra moderne

Après une longue phase de développement, l’entreprise Volvo a produit en série son nouveau véhicule Volvo FH. Pour ce faire, elle s’est basée sur des usines pilotes, qui sont des répliques miniatures des chaînes de montage grandeur nature des usines de production. Dans ces dernières, les nouveaux outils et les meilleurs processus d’assemblage ont été testés.
23 Novembre 2016  |  Transport

Projet CEVA: la jonction des deux tunnels suisse et français

Le 23 septembre, les équipes CEVA Suisse et CEVA France se sont réunies sous terre pour une étape importante de la jonction des chantiers suisse et français. Le caractère transfrontalier de ce projet s’est ainsi matérialisé et la future liaison ferroviaire entre Genève et Annemasse par le Léman Express se concrétise.
Polymedia Meichtry SA | Chemin de la Caroline 26 | 1213 Petit-Lancy | Genève | T: +41 22 879 88 20 | F: +41 22 879 88 25 | info@polymedia.ch