26 Juillet 2017  |  Informatique
Publié dans La Revue POLYTECHNIQUE 04/2017

L’ère de l’ingénierie mobile

Russel Brook*

Les logiciels de CAO sont devenus extrêmement complexes. Avec l’arrivée de la modélisation 3D, qui nécessite des processeurs puissants, l’opinion selon laquelle la CAO impose l’utilisation d’ordinateurs portables ou de bureau haut de gamme reste très répandue. Mais la technique mobile est en train de révolutionner la CAO, comme elle a révolutionné notre façon de travailler et de communiquer.

Grâce aux progrès réalisés dans les domaines de la puissance de traitement, de la conception des appareils mobiles et des interfaces logicielles, il est désormais possible d’utiliser des logiciels de CAO complets, n’importe où et n’importe quand.
Nous assistons à la naissance de l’ingénierie mobile, qui aide les professionnels de la conception et de l’ingénierie à être plus efficaces et plus productifs. La CAO mobile leur permet en effet d’être plus innovants en tirant parti de chaque moment dont ils disposent quand ils sont en déplacement. Elle promet également d’améliorer la collaboration entre la conception, la fabrication et les partenaires de la chaîne d’approvisionnement, de simplifier les flux de travail afin de raccourcir les délais de conception et finalement, d’améliorer le service à la clientèle.
 
 
 
La transition vers les applications mobiles
Depuis quelques années, on note une demande croissante pour des applications qui permettent d’accéder sur le terrain aux modèles CAO de pièces de catalogue. CADENAS, par exemple, propose son logiciel PARTsolutions (http://partsolutions.com), qui permet d’accéder directement, à partir d’une tablette, à plus de 600 catalogues de pièces standard certifiées, dont les modèles sont disponibles sous différents formats CAO. Ce logiciel permet aux équipes d’ingénierie et de maintenance d’identifier plus facilement une pièce lors d’une intervention dans une zone éloignée de l’usine, de vérifier si elle est disponible en stock et, dans le cas contraire, de la commander immédiatement.
Une autre solution d’ingénierie, appelée JT2GO, qui permet de visualiser des modèles CAO 3D dans un format de données léger, conforme aux normes ISO, existe également sous forme d’application gratuite pour tablettes. Elle est déjà utilisée par de nombreux industriels pour faciliter la compréhension des conceptions complexes contenant des modèles CAO issus de différentes sources.
Les applications de ce type sont de plus en plus populaires. Une étude d’IHS Technology montre que si la majorité (59 %) des utilisateurs de CAO annotent encore leurs images CAO 3D sur des ordinateurs de bureau, 20 % d’entre eux utilisent désormais des applications mobiles pour visualiser leurs conceptions en dehors de leur lieu de travail. Nous estimons que ce chiffre augmentera rapidement ces prochaines années.
 
L’ingénierie mobile aide les professionnels de la conception et de l’ingénierie à être plus efficaces.
 
 
Les progrès de la technique
La technique de la CAO mobile est finalement devenue mature. Cela fait un peu plus de dix ans que les premières tablettes sont apparues et les plus récentes sont désormais capables de faire fonctionner des suites CAO complètes. Prenons l’exemple de la Surface Pro 3™ de Microsoft. Cette tablette mince, ultra portable, très puissante et dotée de processeurs à hautes performances i5 et i7, est disponible avec différentes puces Intel®. Elle est recommandée pour les applications manipulant de grandes quantités de données. Équipée d’une carte graphique et d’un écran de 12,1’’, elle offre des performances équivalentes à celles d’un ordinateur portable; elle se glisse aisément dans un porte-documents.
La perspective de pouvoir utiliser des suites CAO complètes sur un accessoire mobile compact, a déclenché à son tour une nouvelle vague d’innovations logicielles. Anticipant la transition vers les appareils mobiles, les développeurs de logiciels de CAO ont cherché à simplifier et à modifier les menus, les flux de travail et les opérations clés, afin de les optimiser pour une utilisation nomade. En outre, les éléments interactifs des tablettes (l’écran tactile, le clavier amovible et le stylet) constituent autant de nouveaux moyens d’améliorer les logiciels de CAO pour rendre leur utilisation plus intuitive et agréable. La CAO mobile servira de catalyseur à une adoption plus importante de la technique mobile. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’elle est si utile et facile à utiliser, qu’elle promet de révolutionner le mode de travail des concepteurs.
 
Une nouvelle utilisation de la CAO
Nos discussions avec les utilisateurs de Solid Edge nous ont permis d’identifier plusieurs domaines dans lesquels nous pensons que la CAO mobile va modifier la façon de travailler. Par exemple, l’augmentation de la productivité: les ingénieurs en déplacement peuvent concevoir et modifier des produits complets, même ceux comportant de grands assemblages ainsi que des pièces complexes. Ils peuvent désormais mettre à profit leurs temps de trajet, qui constituaient généralement des temps morts, pour créer, modifier ou réviser des conceptions, comme s’ils étaient assis à leur bureau. En outre, si l’inspiration leur vient alors qu’ils sont en déplacement, ils peuvent utiliser leur tablette pour commencer une nouvelle esquisse ou modifier un modèle ou un dessin existant.
Autre exemple, le prototypage de produits. La modélisation 3D est un moyen efficace de s’assurer que les produits sont adaptés à l’usage prévu. Les utilisateurs de CAO en mission sur le site d’un client disposent d’un accès complet aux modèles 3D sur leur tablette PC. Ainsi, s’ils se rendent compte qu’une conception nécessite un ajustement, ils peuvent effectuer la modification sur le champ, sans attendre d’être de retour à leur poste de travail. Ils peuvent ensuite transmettre le fichier à l’atelier pour réaliser le prototypage, ce qui permet de livrer plus vite la nouvelle pièce sur le site du client. Le processus est plus rapide et plus efficient. Il permet, en outre, d’économiser beaucoup de temps et de réduire le délai de prototypage.
 
Les utilisateurs de CAO en mission sur le site d’un client disposent d’un accès complet aux modèles 3D sur leur tablette PC.
 
 
L’amélioration de la collaboration
À noter également, l’amélioration de la collaboration. Lorsqu’ils se déplacent chez un partenaire qui fait partie de la chaîne d’approvisionnement de leur entreprise, les concepteurs sur CAO peuvent emporter les fichiers existants et travailler sur les dessins des pièces. Cette collaboration directe permet d’améliorer le processus d’itération et contribue à accélérer le développement de nouveaux composants, ainsi que la modification de pièces existantes.
Par ailleurs, les idées peuvent mieux être exploitées. C’est souvent en discutant avec les équipes des ateliers, que les opérateurs CAO développent leurs meilleures idées. En possession de leur tablette, leur travail est productif grâce à la possibilité d’afficher des schémas et des dessins en 3D, afin de discuter efficacement de la manière dont une conception peut être améliorée, ou encore de prendre des notes et d’effectuer de petites modifications à la volée.
Autre avantage et non des moindres: l’amélioration de l’expérience du client. Les opérateurs peuvent réviser des dessins avec un client et apporter immédiatement les modifications qu’il demande. Le nouveau modèle peut alors être validé à l’aide de l’outil de simulation et le modèle 3D révisé sera simplement envoyé par courriel au client pour approbation. À mentionner également, la recherche de clients. Lorsqu’ils cherchent à engranger de nouveaux contrats, les constructeurs peuvent se différencier de leurs concurrents en affichant leurs modèles CAO complets. Les images détaillées, qui s’affichent en haute définition, favorisent le dialogue, tout en permettant aux prospects d’interagir avec les conceptions en comprenant toute leur logique sous-jacente.
 
Lorsqu’un concepteur travaille chez un client, il peut apporter de petites modifications à ses dessins CAO.
 
 
L’aube d’une nouvelle ère
Si la technique mobile a déjà bouleversé les conditions de travail des entreprises dans tous les secteurs d’activité, la vision de la CAO mobile commence seulement à émerger. Et si nous n’anticipons pas le remplacement des postes de travail, il est certain que la technique mobile viendra compléter et améliorer les modes de travail existants.
Le prototypage constitue un domaine particulièrement intéressant, dans lequel le temps représente véritablement de l’argent. Lorsqu’un concepteur travaille chez un client, il peut apporter sur site de petites modifications à ses dessins CAO, puis envoyer le fichier à l’usine en vue de son utilisation immédiate en production. De telles économies de temps, dans un processus forcément itératif, permettront de gagner en efficience, de réduire les coûts et, en fin de compte, de commercialiser plus rapidement le produit fini.
La CAO sera toujours un processus minutieux, mais la mobilité promet de le rendre plus agile et d’améliorer la collaboration entre les concepteurs, leurs clients, leurs partenaires et les usines de production. Dans un secteur d’activité où de petites améliorations dans les processus ou les conceptions peuvent entraîner des gains de performance importants, la CAO mobile constitue une nouvelle étape majeure dans l’évolution de cette solution, qui exercera une grande influence sur le processus de développement des produits.
 
Siemens Suisse SA
1020 Renens
Tél.: 0848 822 844
 

* Directeur du marketing EMOA, Siemens Project Life Management


01 Décembre 2017  |  Informatique

Sept mille maliciels à l’assaut des objets connectés

Le nombre de maliciels conçus pour les objets connectés explose. Objectif premier: prendre le contrôle des objets, pour les enrôler dans des «botnets» (réseaux d’ordinateurs infectés contrôlés par un pirate). Les risques en matière d’atteinte à la vie privée sont importants. Mais ce ne sont pas les seuls.
06 Septembre 2017  |  Informatique

Un nouvel anneau de fibres optiques à Genève

Equinix a lancé une opération pour sa nouvelle connexion hautement performante et à faible latence entre ses centres de données GV1 et GV2 de Genève. L’anneau de fibres optiques permet aux clients une mise en réseau rapide et directe avec leurs partenaires dans les deux centres de données, de manière quasi instantanée, , créant ainsi un campus ultra connecté au bout du lac.
Polymedia Meichtry SA | Chemin de la Caroline 26 | 1213 Petit-Lancy | Genève | T: +41 22 879 88 20 | F: +41 22 879 88 25 | info@polymedia.ch