14 Juin 2017  |  Horlogerie
Publié dans La Revue POLYTECHNIQUE 03/2017

Le micro-assemblage automatisé

Edouard Huguelet

Depuis l’année de sa fondation en 1973 par Freddy Petitpierre, la société Petitpierre SA est active dans deux domaines essentiels: le développement et la fabrication d’outillage horloger haut de gamme, ainsi que les équipements d’assemblage de composants horlogers et microtechniques.

Cette entreprise est implantée depuis 1982 à Cortaillod (NE) où elle occupe des locaux modernes et fonctionnels. Elle a rallié le groupe industriel Acrotec en juin 2016, son patron actuel, Boris Petitpierre, devenant membre du comité exécutif du groupe. «Le partenariat entre Petitpierre SA et le groupe Acrotec a été conclu afin de renforcer la pérennité de nos activités», avait alors déclaré Boris Petitpierre, qui avait ajouté: «Nous apportons aussi chez Acrotec notre savoir-faire pour l’assemblage automatique de certaines pièces produites par les autres sociétés du groupe, mais au-delà de cette contribution à la branche horlogère de ce dernier, nous pourrons désormais accéder à des marchés que nous ne pouvions atteindre auparavant, notamment dans le domaine médical et le secteur de l’automobile».
 
Les instruments de précision destinés aux horlogers, bijoutiers et collectionneurs sont une activité traditionnelle de Petitpierre SA.

Tout ce qui touche aux composants horlogers haut de gamme
Petitpierre SA emploie actuellement une quarantaine de collaborateurs. C’est vers 1990 qu’un tournant décisif a été opéré avec le développement de solutions d’assemblage semi-automatiques et automatiques de composants horlogers pour de grandes marques, avec une compétence particulière dans le domaine des mécanismes d’échappement.
«Tout ce qui touche aux composants horlogers haut de gamme constitue notre pain quotidien», déclare Boris Petitpierre. Le patron de l’entreprise porte une attention toute particulière à son personnel. Il précise à ce sujet: «La plus importante richesse qu’une entreprise possède est son capital humain. Nous savons que sans lui, rien n’est possible, ni aujourd’hui, ni demain et nous essayons de fournir à chacun le meilleur environnement possible pour qu’il puisse développer sa motivation et sa créativité. Nous portons un accent particulier sur l’initiative personnelle et l’engagement des collaborateurs vis-à-vis de la société».
 
Cellule de montage automatique pour le micro-assemblage.
 

De l’outillage à main aux systèmes d’assemblage entièrement automatisés
Dans le domaine de l’outillage horloger, Petitpierre SA a développé toute une gamme d’outils à main de précision, contenus le cas échéant dans de luxueux coffrets ou dans des mallettes spécialement aménagées. Par exemple, des tournevis dynamométriques à huit chiffres ou des loupes-micros souples et anti-buée biocompatibles. «De la potence de chassage des fonds au tamis à trier les diamants, tous ces éléments répondent à un même problème, à savoir l’inexistence d’outillage adéquat sur le marché», explique Boris Petitpierre. Dans ce contexte, des outils ont été développés et réalisés pour apporter des solutions adaptées aux besoins spécifiques des utilisateurs, comme des coussins d’emboîtage, un équipement de mise à plat du spiral, des «leviers aux aiguilles» destinés à soulever les aiguilles d’une montre sans les abîmer, ou encore des appareils de mesure quatre points servant à mesurer des diamètres intérieurs et extérieurs dans le domaine du micron.
 
Boris Petitpierre, directeur, avec un chargé de projet.

Dans le cadre de ses activités de sous-traitance, cette société dispose d’un parc de machines-outils de précision à commande CNC, avec notamment des machines d’électro-érosion au fil et par enfonçage.
Dans le domaine des solutions d’assemblage, vu que les réalisations sont spécifiques aux applications, c’est toujours le même schéma qui prévaut: une pré-étude avec, le cas échéant, des essais de faisabilité pour les fonctions critiques, puis une soumission du projet avec une offre détaillée. L’élément le plus critique et déterminant a souvent trait à la conception des posages, lesquels sont forcément en prise directe avec les produits à assembler.
C’est ainsi que sont réalisés des postes d’assemblage semi-automatiques, des machines d’assemblage entièrement automatiques et des chaînes d’assemblage complètes, comportant toutes les opérations, qu’il s’agisse de montage, formage, sertissage, contrôle par vision et équilibrage.
 
Cellule de montage semi-automatique.
 
 
Automatisation, contrôle et supervision
Les machines Petitpierre assemblent, par exemple, des barillets horlogers. Elles sont généralement composées, notamment, de tables rotatives à plusieurs postes et de palettiseurs. Sur la base du cahier des charges (URS, User Requirement Specification) fourni par le client, ALPS Automation s’est d’abord chargé de rédiger les spécifications fonctionnelles (FDS, Functional Design Specification). «Après approbation, les experts en automatisation et supervision d’ALPS Automation ont développé une bibliothèque d’objets standards, tels que vérins, moteurs, moteurs d’axes, etc., sur une base de PC Beckhoff avec supervision Wonderware.
Nous avons ensuite programmé les PC, la supervision, ainsi que la partie vision industrielle Cognex et finalement mis en service tous ces composants, y compris au niveau de l’informatique industrielle», précise Cyril Faivre, directeur commercial d’ALPS Automation.
 


Un produit traditionnel de Petitpierre très prisé dans la haute horlogerie: le coffret d’outils de précision.
 
 
Petitpierre SA
2016 Cortaillod
Tél: 032 843 44 22
www.petitpierre.ch
 
ALPS Automation
Vouvry et Yverdon
Tél. 024 482 06 50
www.alpsautomation.ch


31 Juillet 2015  |  Horlogerie

Un capteur de force et de déformation

Précision, perfection et valorisation. Aucun secteur industriel n’incarne aussi bien ces valeurs que l’industrie horlogère. En y regardant d’un peu plus près, notamment dans les musées consacrés à cette technique, on remarque que de nombreuses idées et inventions techniques modernes sont en fait inspirées des anciens maîtres horlogers. On pourrait même dire que les innovations de notre temps y plongent leurs racines!
05 Avril 2017  |  Horlogerie

Automatisation d’un établi d‘horlogerie

Pour répondre aux exigences croissantes de flexibilité et de rapidité, l’entreprise Lécureux a décidé de changer les automates de ses systèmes de montage horlogers. Pour ce faire, après une évaluation approfondie, elle a choisi de travailler avec B&R Industrie-Automation AG. La rapidité ainsi que la précision du positionnement sont plus élevées par rapport aux modèles précédents et la traçabilité des données a été nettement améliorée.
Polymedia Meichtry SA | Chemin de la Caroline 26 | 1213 Petit-Lancy | Genève | T: +41 22 879 88 20 | F: +41 22 879 88 25 | info@polymedia.ch