29 Juin 2018
Publié dans Revue Internationale de CRIMINOLOGIE et de POLICE Technique et Scientifique 02/2018

Abus sexuels des personnes en situation de handicap mental en Côte d’Ivoire

par Konan Isidore Kouakou, Saga Bernard Loba et Assandé Patrice Brou

Résumé
Cette étude sur les abus sexuels des personnes victimes de déficience mentale congénitale ou acquise en Côte d’Ivoire est fondée sur une enquête de terrain. Elle est menée auprès de 203 individus choisis à l’aide de la méthode non probabiliste et par choix raisonné. Le recueil des informations sur le terrain s’est fait au moyen d’un entretien clinique. L’analyse qualitative des discours des enquêtés a abouti à un triple résultat: D’abord, l’attouchement sexuel, le viol, la sodomie et la pédophilie constituent les formes d’abus sexuels dont sont victimes les personnes handicapées mentales. Ensuite, les auteurs de ces actes proviennent de toutes les couches socioprofessionnelles et poursuivent deux mobiles essentiels: pratiques occultes et simples satisfactions de la libido. Enfin, le milieu familial et la rue (notamment la nuit) constituent des facteurs situationnels de risque pour ces personnes victimes d’abus sexuels.

Summary
This study on the sexual abuse of persons with congenital or acquired mental disabilities in Côte d’Ivoire is based on a field survey. It is conducted with 203 individuals selected using the non-probabilistic method and by reasoned choice. Field information was gathered through a clinical interview. The qualitative analysis of the respondents’ speeches resulted in a threefold result: First, sexual touching, rape, sodomy and pedophilia constitute the forms of sexual abuse suffered by persons with intellectual disabilities. Then, the authors of these acts come from all the socio-professional strata and pursue two essential motives: occult practices and simple satisfactions of the libido. Finally, the family environment and the street (especially at night) constitute situational risk factors for these victims of sexual abuse.


21 Décembre 2018

La lutte contre la cybercriminalité au Maroc: Quelle efficacité?

La montée de la cybercriminalité est devenue l'une des difficultés émergentes d'un monde plus intégré sur le plan technologique. Comme il devient plus facile d'accéder à Internet, les risques de cybercriminalité augmentent. La cybercriminalité est une forme d'activité malveillante qui utilise l'Internet et l'infrastructure informatique à des fins de vol et d'autres activités néfastes. Cela est souvent accompli par l'introduction de logiciels malveillants ou de logiciels malveillants dans un système. La cybercriminalité n'est pas nécessairement motivée par un gain financier, mais peut être un objectif plus insidieux qui peut inclure le vol d'informations sensibles, perturber l'infrastructure informatique de la victime, infliger des dommages à la réputation de la victime, etc. Et pour combattre ce fléau, il est devenu nécessaire pour le législateur marocain d'adopter des systèmes et appliquer des méthodes de protection des victimes : Ce qui sera l'objet de mon article.
21 Décembre 2018

Le harcèlement sexuel dans l’espace public: De l’indifférence à l’intolérance au risque de criminalisation

Assimilé à des gestes bénins ou à des tentatives de séduction maladroites, le harcèlement sexuel en rue avait été jusqu’il y a peu été ignoré par la littérature scientifique, aussi bien que par la scène politique et médiatique. En juillet 2012 est diffusé le reportage de Sophie Peeters, « Femme de la rue ». Mettant en lumière le sexisme ordinaire en rue, ce documentaire touche l’opinion publique et suscite une importante mobilisation médiatique et politique en Belgique et conduit à l’adoption d’une loi pénalisant la discrimination sexiste dans l’espace public. En France, l’affaire Weinstein et le phénomène #Balancetonporc donnent lieu à de multiples dénonciations. Des milliers de femmes partagent leurs récits sur les réseaux sociaux et des manifestations ont lieu, appelant à lutter contre le harcèlement et les agressions sexuelles. Incluse dans le plan de lutte contre les violences faites aux femmes survient alors la proposition de création du délit d’outrage sexiste, ciblant le harcèlement de rue. Au cours des dernières années, de telles initiatives se sont multipliées en Europe et dans le monde. Prise de conscience, dénonciations en cascade, indignation de l’opinion publique, revendications et pénalisation ; le harcèlement sexuel dans l’espace public est plus que jamais d’actualité. En dépit des enjeux concernant l’égalité homme-femme et l’accès à l’espace public, malgré les questions éthiques que soulèvent les propositions de qualification pénale et bien que nombre de personnes y soient exposées chaque jour, peu de recherches ont à ce jour abordé ce thème. Par le biais de questionnaires auto-administrés diffusés à large échelle, notre étude vise à mettre en évidence les spécificités du harcèlement sexuel dans l’espace public en termes de fréquence, de caractéristiques contextuelles, d’attributs des protagonistes mais aussi au niveau des attitudes qui y sont afférentes. Les résultats de l’étude donnent certaines indications quant aux modalités d’expression et suggèrent des implications pour la prévention.
Polymedia Meichtry SA | Chemin de la Caroline 26 | 1213 Petit-Lancy | Genève | T: +41 22 879 88 20 | F: +41 22 879 88 25 | info@polymedia.ch