29 Juin 2018
Publié dans Revue Internationale de CRIMINOLOGIE et de POLICE Technique et Scientifique 02/2018

L’enquête criminelle en matière d’homicide sexuel: Succès et échecs à travers 26 cas

par Jonathan James et Maurice Cusson

Résumé
Comment se déroule une enquête qui parvient à élucider rapidement un homicide sexuel? Quelles sont les caractéristiques de l’enquête qui s’éternise? Quels sont les facteurs sous le contrôle des enquêteurs qui contribuent à une élucidation rapide? Telles sont les questions auxquelles cet article veut répondre. Nous racontons le déroulement d’enquêtes ciblant 10 cas d’homicide sexuel résolus rapidement et 16 cas résolus beaucoup trop tard, et dans quelques cas, qui ont permis à un meurtrier de devenir un meurtrier en série. Ces narrations sont regroupées en quatre sections: I) Cas d’élucidations rapides grâce à des enquêteurs performants. II) Homicides résolus rapidement grâce à la collaboration de témoin ou des aveux spontanés du meurtrier. III) Homicides résolus très tardivement suite à des erreurs. IV) Cas au cours desquels des erreurs des enquêteurs ont laissé le champ libre à des meurtriers en série. La conclusion présente les conditions d’une élucidation rapide et véridique: 1) une lecture attentive de la scène de crime; 2) le prélèvement et l’exploitation des traces ADN; 3) une bonne communication entre enquêteurs, témoins et protagonistes; 4) une attention au réseau social de la victime; 5) une saine réserve vis-à-vis de l’interrogatoire; 6) une attention aux antécédents criminels variés des suspects.

Summary
How to lead an investigation that solves quickly a sexual homicide? What are the characteristics of very slow investigations? What are the factors under the control of investigators that contribute to a rapid solution? These are the questions this article answer. We report on the investigation of 10 quickly resolved cases of sexual homicide and 16 cases resolved far too late, and, in a few cases, which allowed a murderer to become a serial killer. These narrations are grouped into four sections: I) Cases of rapid elucidation thanks to good investigators. II) Homicides quickly resolved through witness collaboration or the unsolicited confession of the murderer. III) Homicides resolved very late due to errors. IV) Cases in which errors by the investigators have left the serial killer free to continue. The conclusion presents the conditions for rapid solution: 1) a careful reading of the crime scene; 2) the collection and exploitation of DNA traces; 3) good communication between investigators, witnesses and protagonists; 4) special attention to the victim’s social network; 5) a healthy reservation with regard to the interrogation; 6) attention to the criminal background of the suspects.


29 Mars 2019

Les logiques de prévention à la radicalisation violente en Belgique et en Allemagne. Un focus sur l’enseignement



Résumé
Suite aux différentes attaques terroristes, l’Europe a mesuré l’urgence de l’investissement de la prévention en plus des réponses répressives. De nombreux projets sont menés en Allemagne et en Belgique, avec des logiques propres. Un travail intensif a été mené par le gouvernement belge et allemand afin d’optimiser les stratégies de prévention de la radicalisation. La prévention à la radicalisation violente doit avoir une portée transnationale, mais il est important de prendre en compte les particularités du contexte local. L’approche locale multi-sectorielle constitue un moyen de développer la prévention primaire et secondaire. En instaurant un échange et créant des réseaux internationaux, les différents contextes locaux peuvent s’inspirer des bonnes pratiques existantes et les adapter aux besoins de leur propre milieu. L’enseignement est ainsi un des acteurs clés dans la prévention primaire et secondaire.
29 Mars 2019

Penser et pratiquer la Criminologie dans la société contemporaine en Côte d’Ivoire

Les opportunités d’insertion socioprofessionnelle des diplômés après leur formation dans les universités constituent aujourd’hui, l’un des curseurs qui indiquent la qualité et la pertinence desdites structures d’enseignement supérieur. L’objectif de la présente étude est d’analyser le sens que les populations attribuent à leurs représentations sociales qui organisent leurs prises de positions différenciées par rapport à la Criminologie en Côte d’Ivoire. Le travail s’inscrit dans une approche mixte et diachronique en mobilisant la théorie et la méthodologie des représentations sociales via un guide d’entretien semi-structuré et le questionnaire d’évocations hiérarchisées. Les résultats indiquent que les représentations sociales des groupes d’acteurs investigués intègrent des cognitions qui renvoient selon leurs différentes insertions sociales, à des préjugés défavorables ou à des défis structurels que la criminologie doit vaincre pour re-négocier sa légitimité au sein de la société contemporaine ivoirienne.
POLYMEDIA SA | Chemin de la Caroline 26 | 1213 Petit-Lancy | Genève | T: +41 22 879 88 20 | F: +41 22 879 88 25 | info@polymedia.ch