30 Mars 2018
Publié dans Revue Internationale de CRIMINOLOGIE et de POLICE Technique et Scientifique 01/2018

In vestige @ et mutations dans le management de la police ?

par Olivier Guéniat

Résumé
On assiste aujourd’hui en Suisse à une mutation forensique fondamentale, nourrie par la recherche académique et l’émergence des investigations numériques, par la culture du renseignement criminel et de la traçologie. Les traces matérielles traditionnelles (ADN, traces papillaires, traces de semelles) offrent toujours plus d’opportunités d’identifications obligeant les polices à redéfinir leurs stratégies sécuritaires, notamment par l’exploitation du renseignement permettant de définir des objectifs aussi efficaces et efficients que possible. Il y a une nette tendance à quitter les concepts réactifs (le traitement des hits) et à se réarticuler dans une conception plus proactive (le traitement prioritaire des phénomènes qui ont le plus d’impact sur le crime). Il s’agit là de l’émergence d’un nouveau management sécuritaire influant sur l’organisation et les structures de la police. Parallèlement, les traces numériques apportent une valeur ajoutée très marquée lorsqu’elles sont incorporées dans les schémas de raisonnement appliqués aux traces traditionnelles, notamment en lien avec la règle des trois unités (l’unité de lieu, de temps et d’action) rapporté aux traces, aux indices et aux preuves dans le cadre de la résolution de cas criminels. Enfin, l’intégration de la criminologie et de l’expertise forensique (au sens large du terme), à la fois dans les polices et dans la recherche universitaire, permet d’appréhender des phénomènes sécuritaires complexes et d’envisager de nouvelles solutions visant à lutter contre la criminalité.

Summary
Policing is currently undergoing a fundamental transformation in Switzerland nourished by academic research and the emergence of the importance of digital investigation, of the culture of intelligence-led policing, and of traceology. Traditional material findings (DNA, finger marks, shoe marks) offer an increasing amount of identification opportunities, forcing police services to redefine their strategies, particularly with the exploitation of intelligence which contributes to the definition of effective and efficient objectives. The shift from reactive concepts (processing of hits) towards proactive concepts (prioritized processing of phenomena that have the greatest impact on crime) constitutes a new trend in policing, which influences the structure and organization of the police. In parallel, electronic or digital traces contribute significant added-value when they are integrated into the classic system of reasoning applied to traditional evidence. In particular, digital traces contribute to three key elements in the resolution of criminal cases: place, time, and action. Finally, combining criminology with forensic expertise (in the broadest sense of the terms), simultaneously in police forces and academic research, allows us to perceive complex investigative issues and to consider new solutions in the fight against crime.


30 Mars 2018

Recourt-on de manière excessive au système pénal en Suisse ?

La présente contribution se propose de poser la question du recours excessif au droit pénal en Suisse en subdivisant le processus pénal en plusieurs phases, allant de l’éventuel recours abusif par le législateur au droit pénal pour tenter de régler des problèmes sociaux aux possibles excès d’une autorité d’exécution des peines qui miserait davantage sur la neutralisation des condamnés que sur leur resocialisation, ceci en passant par les potentiels recours excessif à la mise en accusation et/ou à l’usage de la peine privative de liberté en matière de condamnation.
30 Mars 2018

Examen des caractéristiques du dévoilement de l’agression sexuelle chez les enfants et les adolescents

Le dévoilement est un enjeu central pour l’aide aux victimes d’agression sexuelle (AS). Il est à la source de plusieurs bienfaits sur le plan psychologique et constitue un moyen privilégié afin d’obtenir un accès à des ressources d’aide adaptées. Cependant, les données sur la prévalence du dévoilement nous informent que plusieurs victimes choisissent de taire l’agression. L’objectif de cette étude est premièrement de brosser un portrait des caractéristiques du dévoilement de l’AS et deuxièmement d’examiner si les caractéristiques des victimes ou de l’agression influencent ce dévoilement. Pour ce faire, 64 transcriptions d’entrevues d’enquête de victimes âgées de 4 à 17 ans ont été codifiées. La grille de codification permet de prélever l’information sur le type de dévoilement, le receveur, les obstacles, les incitateurs, le délai et le nombre de tentatives. Les résultats des analyses statistiques descriptives effectuées à l’aide des données codifiées suggèrent que contrairement au sexe des victimes, l’âge de celles-ci est relié à certaines caractéristiques du dévoilement, notamment le choix du receveur ainsi que le type d’obstacles. Par ailleurs, la majorité des participants mentionne avoir eu à dévoiler l’agression à plus d’une personne avant que des démarches formelles soient entamées. Enfin, pour la majorité des victimes, ce sont des influences internes (émotions, cauchemars, prise de conscience) qui ont enclenché le processus de dévoilement. Les nouvelles connaissances issues de cette étude pourront être utilisées à titre de soutien théorique à la mise en place des mesures préventives visant à augmenter la prévalence du dévoilement de l’AS.
Polymedia Meichtry SA | Chemin de la Caroline 26 | 1213 Petit-Lancy | Genève | T: +41 22 879 88 20 | F: +41 22 879 88 25 | info@polymedia.ch