14 Décembre 2017
Publié dans Revue Internationale de CRIMINOLOGIE et de POLICE Technique et Scientifique 04/2017

Peines prononcées par les juges suisses selon l’origine et le domicile des condamnés

par Nicole M. Egli Anthonioz

Résumé
Dans la présente étude, des peines prononcées par des juges ont été récoltées par la méthode de cas simulés. L’origine et le domicile de l’auteur ont été variés dans quatre cas simulés qui sont: un excès de vitesse, un cambriolage, un viol et un cas où un banquier vole son employeur. De plus, des origines et domiciles lointains et proches ont été distingués. 246 réponses de juges suisses ont été récoltées. Les durées des peines prononcées globalement à l’encontre des Suisses et des étrangers ne révèlent pas de différence significative. Toutefois dans un des cas, celui du conducteur, des traitements différenciés selon l’origine de l’auteur sont observés; c’est ainsi que les étrangers écopent de peines plus élevées que les Suisses. En conclusion, les juges suisses ne sont pas influencés par ces facteurs d’origine et de domicile.

Summary
In this study, sentences handed down by judges were collected for simulated cases. The origin and place of residence of the author were varied in four simulated cases that are: speeding, burglary, a rape and a case where a banker steals from their employer. In addition, origins and place of residence have been varied to be close or far away. 246 responses from Swiss judges were collected. The length of sentences handed down globally against the Swiss and foreigners do not reveal any significant difference. However, in one case, that of the speeding driver, different sentences according to the origin of the author are observed; foreigners receive higher sentences than the Swiss. In conclusion, Swiss judges are not influenced by origin or place of residence.


21 Décembre 2018

Enfants victimes/Enfants témoins – Impacts de la violence intrafamiliale sur la construction identitaire et sur les comportements relationnels

Les enfants sont régulièrement victimes ou témoins de violences dans la sphère intrafamiliale. Les systèmes familiaux peuvent être difficiles à appréhender et une attention particulière doit être portée sur les impacts de ces violences au niveau du développement de l’enfant et la construction de son identité. La dynamique violente du système familial influence également chez l’enfant les images parentales, les interactions envers les pairs, l’attachement et l’éventualité du recours à la violence comme mode de résolution de conflit.
21 Décembre 2018

Analyse des processus cognitifs de justification et de désengagement moral chez des auteurs présumés de violences conjugales selon la reconnaissance ou non des faits

Les mécanismes cognitifs de neutralisation morale participent à la mise en place du passage à l’acte et autorisent la réitération des comportements de violences conjugales. Ces mécanismes peuvent être appréhendés au travers des théories implicites que les auteurs développent à propos du comportement transgressif, du lien entre l’action et son effet ou dans la façon dont ils perçoivent la partenaire. L’étude a consisté à analyser les premières auditions policières de 69 auteurs présumés de violences conjugales, en aveu total, partiel, ou en absence d’aveu, afin d’envisager si certains modes préférentiels de justification et de neutralisation morale apparaissaient selon la reconnaissance ou non des faits délictueux. La grille d’analyse des auditions s’est basée sur le modèle de Ward & Keenan qui a été adapté à la thématique de la violence conjugale. 268 corpus de justification ont été dégagés des auditions et regroupés selon les différentes thématiques auxquelles une catégorie supplémentaire a été ajoutée afin de rencontrer l’ensemble des corpus.
Polymedia Meichtry SA | Chemin de la Caroline 26 | 1213 Petit-Lancy | Genève | T: +41 22 879 88 20 | F: +41 22 879 88 25 | info@polymedia.ch