29 Septembre 2017
Publié dans Revue Internationale de CRIMINOLOGIE et de POLICE Technique et Scientifique 03/2017

Interpellations et contrôles policiers conflictuels: Principes tirés de la recherche psychosociale pour la formation des policiers

par Raoul Jaccard

Résumé
La situation d’interpellation ou de contrôle effectué par la police met en jeu différents facteurs pouvant générer une escalade conflictuelle. Si le policier n’est pas à même de contrôler l’ensemble des facteurs en jeu, la connaissance de ces facteurs combinée à la maîtrise d’outils de communication et de gestion des émotions augmente significativement les chances que l’interaction puisse se passer sans devoir user de moyens de contrainte.
Tirés de recherches sur le terrain et de théories du domaine de la psychologie sociale, cet article présente les principes enseignés sur le sujet dans les écoles d’aspirants de police en Suisse romande.
L’article débute avec les notions d’attaque identitaire et de réactance psychologique lors de la confrontation à l’autorité. L’explication de ces phénomènes psychosociaux constitue la base théorique qui permet au policier de comprendre l’intérêt d’adopter une attitude déférente et d’éviter d’apparaitre autoritaire. L’importance de la préparation mentale et de la manière d’entrer en contact sont abordées. Comment établir un rapport suffisant pour pouvoir exercer une influence sur la personne? Comment désescalader face à une personne agressive ou/et en colère? Face au refus d’obtempérer, à partir de quand le policier doit-il faire usage de ses moyens de contrainte? Les meilleures techniques de communication devenant difficiles à utiliser sous l’emprise de la colère, l’article termine avec les principales techniques d’autorégulation mentales enseignées aux aspirants de police.

Summary
Various factors are at issue in a police control or arrest situation that may generate and escalate it into a conflict. If it is not possible for the police officer to master every factor at play, the knowledge of these factors combined with mastering communication and emotion control skills enhance significantly the chance of an interaction without having to use means of coercion.
Based on field research and on social psychology theories, this article presents principles that are taught in police academies in the French speaking part of Switzerland.
The article begins with notions about identity attack and psychological reactance when facing authority. How can this identity attack be reduced? These psychosocial phenomena provide the theoretical base to enable the police officer to understand the benefits of adopting a deferent attitude and avoiding an authoritarian approach. Importance of mental preparation and the way to approach are subjects that are raised. How to establish a good enough rapport to influence the person? How to de-escalate when confronted with an aggressive or/and angry person? Faced with refusal to comply, at what point should the police officer use means of coercion? In the grip of anger, an officer will have difficulty in using his communication skills, however good they might be. The last part of this article presents the main self-regulation skills taught in police academies.


21 Décembre 2018

La lutte contre la cybercriminalité au Maroc: Quelle efficacité?

La montée de la cybercriminalité est devenue l'une des difficultés émergentes d'un monde plus intégré sur le plan technologique. Comme il devient plus facile d'accéder à Internet, les risques de cybercriminalité augmentent. La cybercriminalité est une forme d'activité malveillante qui utilise l'Internet et l'infrastructure informatique à des fins de vol et d'autres activités néfastes. Cela est souvent accompli par l'introduction de logiciels malveillants ou de logiciels malveillants dans un système. La cybercriminalité n'est pas nécessairement motivée par un gain financier, mais peut être un objectif plus insidieux qui peut inclure le vol d'informations sensibles, perturber l'infrastructure informatique de la victime, infliger des dommages à la réputation de la victime, etc. Et pour combattre ce fléau, il est devenu nécessaire pour le législateur marocain d'adopter des systèmes et appliquer des méthodes de protection des victimes : Ce qui sera l'objet de mon article.
21 Décembre 2018

Le harcèlement sexuel dans l’espace public: De l’indifférence à l’intolérance au risque de criminalisation

Assimilé à des gestes bénins ou à des tentatives de séduction maladroites, le harcèlement sexuel en rue avait été jusqu’il y a peu été ignoré par la littérature scientifique, aussi bien que par la scène politique et médiatique. En juillet 2012 est diffusé le reportage de Sophie Peeters, « Femme de la rue ». Mettant en lumière le sexisme ordinaire en rue, ce documentaire touche l’opinion publique et suscite une importante mobilisation médiatique et politique en Belgique et conduit à l’adoption d’une loi pénalisant la discrimination sexiste dans l’espace public. En France, l’affaire Weinstein et le phénomène #Balancetonporc donnent lieu à de multiples dénonciations. Des milliers de femmes partagent leurs récits sur les réseaux sociaux et des manifestations ont lieu, appelant à lutter contre le harcèlement et les agressions sexuelles. Incluse dans le plan de lutte contre les violences faites aux femmes survient alors la proposition de création du délit d’outrage sexiste, ciblant le harcèlement de rue. Au cours des dernières années, de telles initiatives se sont multipliées en Europe et dans le monde. Prise de conscience, dénonciations en cascade, indignation de l’opinion publique, revendications et pénalisation ; le harcèlement sexuel dans l’espace public est plus que jamais d’actualité. En dépit des enjeux concernant l’égalité homme-femme et l’accès à l’espace public, malgré les questions éthiques que soulèvent les propositions de qualification pénale et bien que nombre de personnes y soient exposées chaque jour, peu de recherches ont à ce jour abordé ce thème. Par le biais de questionnaires auto-administrés diffusés à large échelle, notre étude vise à mettre en évidence les spécificités du harcèlement sexuel dans l’espace public en termes de fréquence, de caractéristiques contextuelles, d’attributs des protagonistes mais aussi au niveau des attitudes qui y sont afférentes. Les résultats de l’étude donnent certaines indications quant aux modalités d’expression et suggèrent des implications pour la prévention.
Polymedia Meichtry SA | Chemin de la Caroline 26 | 1213 Petit-Lancy | Genève | T: +41 22 879 88 20 | F: +41 22 879 88 25 | info@polymedia.ch