29 Septembre 2017
Publié dans Revue Internationale de CRIMINOLOGIE et de POLICE Technique et Scientifique 03/2017

Interpellations et contrôles policiers conflictuels: Principes tirés de la recherche psychosociale pour la formation des policiers

par Raoul Jaccard

Résumé
La situation d’interpellation ou de contrôle effectué par la police met en jeu différents facteurs pouvant générer une escalade conflictuelle. Si le policier n’est pas à même de contrôler l’ensemble des facteurs en jeu, la connaissance de ces facteurs combinée à la maîtrise d’outils de communication et de gestion des émotions augmente significativement les chances que l’interaction puisse se passer sans devoir user de moyens de contrainte.
Tirés de recherches sur le terrain et de théories du domaine de la psychologie sociale, cet article présente les principes enseignés sur le sujet dans les écoles d’aspirants de police en Suisse romande.
L’article débute avec les notions d’attaque identitaire et de réactance psychologique lors de la confrontation à l’autorité. L’explication de ces phénomènes psychosociaux constitue la base théorique qui permet au policier de comprendre l’intérêt d’adopter une attitude déférente et d’éviter d’apparaitre autoritaire. L’importance de la préparation mentale et de la manière d’entrer en contact sont abordées. Comment établir un rapport suffisant pour pouvoir exercer une influence sur la personne? Comment désescalader face à une personne agressive ou/et en colère? Face au refus d’obtempérer, à partir de quand le policier doit-il faire usage de ses moyens de contrainte? Les meilleures techniques de communication devenant difficiles à utiliser sous l’emprise de la colère, l’article termine avec les principales techniques d’autorégulation mentales enseignées aux aspirants de police.

Summary
Various factors are at issue in a police control or arrest situation that may generate and escalate it into a conflict. If it is not possible for the police officer to master every factor at play, the knowledge of these factors combined with mastering communication and emotion control skills enhance significantly the chance of an interaction without having to use means of coercion.
Based on field research and on social psychology theories, this article presents principles that are taught in police academies in the French speaking part of Switzerland.
The article begins with notions about identity attack and psychological reactance when facing authority. How can this identity attack be reduced? These psychosocial phenomena provide the theoretical base to enable the police officer to understand the benefits of adopting a deferent attitude and avoiding an authoritarian approach. Importance of mental preparation and the way to approach are subjects that are raised. How to establish a good enough rapport to influence the person? How to de-escalate when confronted with an aggressive or/and angry person? Faced with refusal to comply, at what point should the police officer use means of coercion? In the grip of anger, an officer will have difficulty in using his communication skills, however good they might be. The last part of this article presents the main self-regulation skills taught in police academies.


30 Mars 2018

Examen des caractéristiques du dévoilement de l’agression sexuelle chez les enfants et les adolescents

Le dévoilement est un enjeu central pour l’aide aux victimes d’agression sexuelle (AS). Il est à la source de plusieurs bienfaits sur le plan psychologique et constitue un moyen privilégié afin d’obtenir un accès à des ressources d’aide adaptées. Cependant, les données sur la prévalence du dévoilement nous informent que plusieurs victimes choisissent de taire l’agression. L’objectif de cette étude est premièrement de brosser un portrait des caractéristiques du dévoilement de l’AS et deuxièmement d’examiner si les caractéristiques des victimes ou de l’agression influencent ce dévoilement. Pour ce faire, 64 transcriptions d’entrevues d’enquête de victimes âgées de 4 à 17 ans ont été codifiées. La grille de codification permet de prélever l’information sur le type de dévoilement, le receveur, les obstacles, les incitateurs, le délai et le nombre de tentatives. Les résultats des analyses statistiques descriptives effectuées à l’aide des données codifiées suggèrent que contrairement au sexe des victimes, l’âge de celles-ci est relié à certaines caractéristiques du dévoilement, notamment le choix du receveur ainsi que le type d’obstacles. Par ailleurs, la majorité des participants mentionne avoir eu à dévoiler l’agression à plus d’une personne avant que des démarches formelles soient entamées. Enfin, pour la majorité des victimes, ce sont des influences internes (émotions, cauchemars, prise de conscience) qui ont enclenché le processus de dévoilement. Les nouvelles connaissances issues de cette étude pourront être utilisées à titre de soutien théorique à la mise en place des mesures préventives visant à augmenter la prévalence du dévoilement de l’AS.
30 Mars 2018

Violences conjugales dans les ménages à Abidjan: victimisation et maintien dans le couple chez la femme

Cette étude a pour objectif d’identifier les déterminants psychosociaux du maintien dans le couple chez des femmes victimisées. L’hypothèse postule que la faible estime de soi et l’attachement insécurisé contribuent au maintien dans la relation conjugale violente. Sur le plan méthodologique, deux groupes de femmes ont participé à l’enquête: les femmes victimes qui demeurent dans la relation violente (n=50) et les femmes victimes ayant quitté la relation violente (n=70). L’échelle d’estime de soi globale de Rosenberg, le test de l’attachement amoureux d’Hazan et Shaver et une version abrégée de l’échelle des tactiques de la violence de Murray Strauss, ont été administrés aux 2 groupes. Il en ressort que les femmes victimes qui maintiennent la relation conjugale présentent une faible estime de soi et un attachement insécurisé par rapport au groupe ayant quitté la relation conjugale violente. L’étude de cas montre également que les femmes développent des comportements adaptatifs à la violence comme stratégie de gestion de la violence. Ainsi, elles sont dans le déni de la réalité conjugale violente.
Polymedia Meichtry SA | Chemin de la Caroline 26 | 1213 Petit-Lancy | Genève | T: +41 22 879 88 20 | F: +41 22 879 88 25 | info@polymedia.ch