29 Septembre 2017
Publié dans Revue Internationale de CRIMINOLOGIE et de POLICE Technique et Scientifique 03/2017

L’impact de l’utilisation répétitive d’un test évaluant le risque suicidaire sur sa validité prédictive

par Lucie Blouin, Jean-Pierre Guay et Martin Drapeau

Résumé
Les personnes incarcérées ainsi que les personnes présentant une problématique de santé mentale sont deux groupes parmi lesquels le taux de suicide est plus élevé comparé à la population générale. Ainsi, des mesures de dépistage du risque suicidaire ont été mises en place dans plusieurs institutions, à l’aide notamment du Suicide Probability Scale (SPS; Cull & Gill, 1988). Cet article vérifie l’impact de l’utilisation répétitive d’un même instrument sur son utilité et sa sensibilité cliniques. Les dossiers de soixante détenus (N = 60) ont été examinés, dont la moitié avait posé un geste suicidaire durant la ou les semaines suivant l’administration du SPS. Les données obtenues tendent à démontrer que malgré un nombre répété d’administration du test, la sensibilité clinique ne diminue pas. Au contraire, les résultats indiquent qu’il y a un intérêt véritable à évaluer de façon continue et répétée le risque suicidaire des détenus.

Summary
Inmates and individuals suffering from a mental disorder have suicide rates that are significantly higher than that of the general population. To monitor the suicidality of these individuals, a number of scales such as the Suicide Probability Scale (SPS, Cull & Gill, 1988) have been developed and are widely used in psychiatric institutions and correctional facilities. However, the effects of repeatedly administering the same suicide screening test, to inmates, on the predictive validity of that test remain unknown. This study examined what effects the repeated use of the scale can have on its predictive validity. Sixty inmates (N = 60) were examined, half of whom had attempted suicide soon after having completed the SPS. Results showed that the test remains robust despite multiple administrations. More importantly, these findings also show that there is considerable value in using the test often to monitor suicidality on an ongoing basis.


29 Septembre 2017

Expansion du marché informel de médicaments au Togo: essai d’analyse du phénomène

L’expansion du marché informel de médicaments reste une préoccupation majeure pour le gouvernement du Togo. Supposé être le véritable vecteur de médicaments de qualité inférieure et falsifiés aux conséquences sanitaires imprévisibles mais potentiellement inquiétantes, cette pratique reste hors contrôle en dépit de la répression qui est engagée. L’objectif de notre étude est d’analyser les mobiles sous-jacents de la persistance de ce marché. Nous avons ainsi réalisé une étude transversale en deux phases dans la région maritime et la commune de Lomé chez les vendeurs et vendeuses de médicaments de rue. La première, qualitative raisonnée à visée descriptive et analytique, avait eu lieu du 15 au 25 février 2016 et la deuxième, quantitative, s’était déroulée du 4 au 11 avril 2016. Pour les enquêtés, les sources d’approvisionnement des médicaments sont internationales et alimentent des marchés formel et informel nationaux qui bien que de nature contradictoire, sont liés par les intérêts surtout financiers. Les raisons humanitaires, la culture de l’automédication, la prétendue efficacité des médicaments qui y sont vendus, leurs coûts abordables, leur rentabilité et leur disponibilité expliquent cet état de fait. La répression et l’application de la loi devraient se renforcer. Cependant, le gouvernement devra s’engager davantage dans la sensibilisation, la formation, la résorption du chômage et la réduction de la pauvreté. Pour la sécurité des patients et des populations en général, une instauration d’une couverture sanitaire, sinon universelle, au moins en priorité en faveur des plus vulnérables et la lutte contre la corruption s’avèrent urgentes dans la lutte contre le marché informel de médicaments.
29 Septembre 2017

Femmes et frotteurisme dans les autobus à Abidjan

L‘objectif de cette recherche est de comprendre les motivations des agresseurs sexuels en public dans un contexte interculturel. Le modèle sociocognitif de Pahlavan sur la violence est discuté. La méthode d’analyse est qualitative de type phénoménologique et vise à proposer une typologie des modalités de ces formes d’agression sexuelle et des agresseurs. Les résultats amènent à distinguer trois principales modalités d’agression (frotteurisme, frôlements et attouchements), deux types d’agresseurs (d’habitude et d’occasion) et deux facteurs causaux: physiques et situationnels et psychosociaux.
Polymedia Meichtry SA | Chemin de la Caroline 26 | 1213 Petit-Lancy | Genève | T: +41 22 879 88 20 | F: +41 22 879 88 25 | info@polymedia.ch