13 Décembre 2016
Publié dans Revue Internationale de CRIMINOLOGIE et de POLICE Technique et Scientifique 04/2016

Intra-démultiplexage des caméras rotatives

par Denis Perraud

Résumé
Beaucoup de systèmes de vidéoprotection utilisent des caméras rotatives pour filmer plusieurs angles à partir d’une même caméra. Ces caméras rotatives (ou PTZ (1)) effectuent un cycle de rotation prédéfini sur des zones d’intérêt. Malheureusement, soit la caméra ne fournit pas d’information sur l’angle qu’elle est en train de filmer, soit le système d’enregistrement ne stocke pas cette donnée. Par conséquent, lors de l’analyse a posteriori des séquences vidéo pour les besoins judiciaires, il n’est pas possible de connaître de façon automatique l’angle filmé par la caméra à chaque instant. Ce manque d’information empêche l’utilisation de la plupart des logiciels de traitement intelligent comme la détection de mouvement qui nécessitent un angle constant (le mouvement de la caméra entrainant, par exemple, de nombreux faux positifs). Cet article présente une méthode de séparation automatique des angles d’une caméra rotative que nous avons appelée intra-démultiplexage.

Summary
Many CCTV systems use rotating cameras to record different angles with one camera. These cameras (called PTZ or Pan Tilt Zoom) cycle on predefined area of interest. This rotation causes a change of view that is not suitable for automatic image analytics like movement detection. In most cases, the camera position is not recorded in the metadata or in the video stream. This article presents a method for automatic separation of the different angles of PTZ cameras into separate video files that we called intra-demultiplexing.


29 Juin 2017

L’autodestruction des hommes auteurs d’un homicide conjugal

La majorité des études démontrent que l’autodestruction est fréquente chez les hommes auteurs d’un homicide conjugal (uxoricide). Toutefois, peu de recherches portent sur les enjeux psychosociaux de ces hommes auteurs d’un d’homicide-suicide. Notre étude porte spécifiquement sur les homicides conjugaux masculins suivis de comportements
autodestructeurs commis entre 2007 et 2012 au Québec. Au total, 37 cas d’homicides conjugaux masculins (dont 31 avec suicide et 6 avec tentative de suicide) ont été analysés à l’aide d’une Grille d’Analyse Multidimensionnelle de l’Homicide Conjugal. La rupture amoureuse apparaît comme un élément important de compréhension de l’uxoricidesuicide. La présence de détresse psychologique et de troubles de la personnalité constituent aussi des caractéristiques à prendre en considération afin de mieux comprendre et prévenir l’uxoricide-suicide.
29 Juin 2017

Exclusion sociale et mendicité dans les rues de Côte d’Ivoire: cas des enfants et mères de jumeaux mendiants de Bouaké.

L’objectif visé par cette étude est d’identifier les perceptions socioculturelles et religieuses de la mendicité, de connaître les conditions de vie des mendiants, de formuler des recommandations et déterminer les causes de la mendicité. En hypothèse, l’article affirme que la mendicité est une activité vagabonde qui rend vulnérable les acteurs enfants et mères de jumeaux en les exposant à une exclusion sociale. En effet, les mendiants passent une bonne partie de leur temps à mendier et vagabonder. Cette pratique expose les adolescents, les enfants ou même les mères à des exploitations sexuelles de toutes sortes et les exposent aux nombreux problèmes de la rue qui pourraient les conduire vers la délinquance d’autre part. (understanding children work, 2007). L’irresponsabilité des parents, la paupérisation des familles, le sous-équipement des écoles coraniques en infrastructures éducatives modernes sont à la base du phénomène. La mendicité des enfants d’école coranique porte atteinte à leur santé, à la tranquillité et à la sécurité publique. En ce qui concerne les perceptions coutumières et religieuses, l’étude montre que la mendicité n’est ni recommandée par l’islam, ni par le christianisme, ni par la coutume. Pour ce qui est de la condition de vie des mendiants, ils vivent dans des conditions précaires. En effet, ils sont exclus du système scolaire et social.
Polymedia Meichtry SA | Chemin de la Caroline 26 | 1213 Petit-Lancy | Genève | T: +41 22 879 88 20 | F: +41 22 879 88 25 | info@polymedia.ch