19 Octobre 2016  |  Protection
Publié dans Hotel Security Worldwide 01/1987

Le verre est beau, transparent mais... cruel

par Gérard Stouderpar Gérard Stouder

Des mesures de protection contre les bris de verre deviennent de plus en plus importantes en regard de la croissance des périls

Le verre, si beau, si transparent, ne devrait pas devenir un danger pour la vie, ni un risque de blessures. Cependant, avec l'augmentation des risques de toutes sortes, il devient de plus en plus important de se protéger contre les bris de glaces. Or, non seulement la criminalité, mais aussi les mouvements terroristes et anarchistes augmentent sans cesse. Les explosions criminelles ou accidentelles, le vandalisme, le pillage et les vitres brisées sont à l'ordre du jour.
Les effets des éclats de verre n'ont pas besoin d'être démontrés. Comme chacun sait, l'effet tranchant des morceaux de verre ou même des fragments de verre peut être dévastateur. Cet effet est largement multiplié si les fragments de verre sont propulsés par la force d'une explosion. Le bris par inadvertance d'une vitre ou d'une porte vitrée et les coupures aux parties du corps exposées qui peuvent en résulter, est un danger auquel les hôtels ont dû faire face depuis longtemps.
Du fait du risque plus important d'explosions, il peut être utile de considérer quelles en seraient les conséquences, par exemple, sur les vitrines d'un restaurant, d'un magasin, d'une porte vitrée ou d'une simple fenêtre. Des milliers de fragments de verre seraient projetés dans les locaux, chacun étant aussi cruel qu'un fragment de grenade. En plus du carnage qui pourrait en résulter, les meubles seraient détruits, des machines et installations coûteuses seraient peut-être inutilisables, les données de l'hôtel peuvent être totalement détruites. La force de destruction de fragments de verre projetés peut véritablement être terrifiante.
 
Comment protéger les vitres?
Un marquage correct des surfaces de-verre potentiellement dangereuses est important. Mais, cela n'est pas suffisant. La technologie moderne offre une gamme de verres de sécurité propre à résoudre de nombreux problèmes. Ces verres peuvent être intègrés dans toutes nouvelles constructions. C'est une question de moyens financiers, c'est surtout une question d'optimalisation de la sécurité: qui ou que veut-on protéger?
Qu'en est-il des installations existantes, des doubles vitres ou des vîtres en verre isolant qui, pour des raisons de prix, ne peuvent pas être remplacées par des vitres avec des verres spéciaux? N'y a-t-il pas de moyens pour pouvoir profiter des avantages de protection offerts par les verres de sécurité modernes?
 
La sécurité invisible
Il existe des films transparents, spécialement développés pour être appliqués sur des surfaces vitrées et disponibles en diverses épaisseurs (jusqu'à 100 micromillimètres). Leur matière adhésive hautement active fait que la vitre et le film ne font plus qu'un. Ces films sont très ductiles et résistants. Ils ont une longue durée de vie, ne se craquèlent pas, ne se décolorent pas. Ils offrent de plus une protection efficace contre les rayons ultra-violets ; 99% de ceux-ci sont absorbés. Ils ne demandent aucun entretien particulier; les vitres peuvent être nettoyées normalement (il est toutefois recommandé de ne pas utiliser de produits de nettoyage contenant des substances abrasives).
En cas de choc, le film maintient les éclats de verre ensemble et empêche qu'ils soient propulsés vers l'intérieur ou vers l'extérieur. La vitre reste donc entièrement dans son cadre et continue même, dans une certaine mesure, sa fonction de protection. Malgré son bon facteur de protection, le film est transparent et pratiquement invisible lorsqu'il est appliqué.
Dans la plupart des cas, les personnes et les objets de valeur sont exposés à des agressions provenant de l'extérieur. Le film de protection doit donc être appliqué à l'intérieur pour offrir une sécurité optimale. Il est cependant des situations où le danger peut provenir aussi bien de l'extérieur que de l'intérieur. Dans ces cas-là, le film doit être appliqué sur les deux faces pour offrir une protection optimale.
 
L'efficacité des films
Pour illustrer l'efficacité des films de protection, on va distinguer deux sortes d'agressions: par projectiles (résistance aux impacts) et par explosion (résistance aux souffles).
 
Projectiles
Si on lance des pierres ou un coup de marteau (ou de masse)sur une vitre normale, la vitre, ou du moins une partie de celle-ci, va s'effondrer. La protection attendue de cette vitre est donc réduite à néant. Par contre, si cette surface vitrée est recouverte d'un film de sécurité, elle se craquèlera mais restera en une seule pièce, Elle conservera donc sa première fonction de protection, mais empêchera aussi toute intrusion (fig. 1).

Fig. 1. Cette vitre a éclaté en mille morceaux mais le film de protection les a retenus.
 
 
Il est très difficile de se protéger contre les projectiles (pierres, coups de bâton ou de hache, billes d'acier, etc.)car, la plupart du temps, leur champ d'impact est petit et leur force de propulsion très grande. Il peut donc arriver que le film soit troué ou se déchire légèrement à cet endroit. La barrière reste cependant intacte. Seule une personne insensée se risquerait à passer sa main dans un trou bordé d'éclats de verre tranchants comme un rasoir ou essaierait de l'élargir.
Cet autre exemple démontre l'efficacité du film de sécurité : à la suite d'une fausse manoeuvre ou d'un accident, une voiture enfonce la vitrine d'un restaurant (fig. 2). La vitrine était recouverte d'un film. Elle s'est déplacée de 40 cm à l'intérieur de la salle et a occasionné une déchirure du film sur 60 cm de long.
La vitrine est cependant restée dans son cadre, le film et les morceaux de verre ne font qu'un, les éclats de verre à l'intérieur du restaurant sont quasiment inexistants. Qu'en aurait-il été autrement?
 
Fig. 2. Cette vitrine s'est déplacée de 40cm vers l’intérieur: bien que te film soit déchiré à ta hauteur de t'impact sur 60 cm, la vitrine est restée dans son cadre, le film et les éclats ne font qu'un.
 
 
Explosions
Les explosions peuvent être intentionnelles (terrorisme) ou involontaires (industrielles). L'effet est le même dans les deux cas. L'explosion provoque l'éclatement de la vitre et la projection de milliers d’éclats de verre, risquant de blesser très sérieusement des êtres humains, d'endommager ou de détruire du mobilier ou des documents (fig. 3). Une charge explosive de 20 kg peut projeter des éclats jusqu'à une distance de 150 m.
 
Fig. 3. En cas d'explosion, des milliers d’éclats de verre sont propulsés.
 
Fig. 4. Cette vitre était recouverte d'un film de protection sur les deux faces.
 
 
Les explosions associées à l'inflammation d'un gaz ou d'un produit chimique sont de longue durée mais de faible magnitude. Afin d'obtenir une protection optimale, il est conseillé d'appliquer un film sur les deux faces des vitres. Les films n'empêcheront pas la vitre de sortir de son cadre; elle restera cependant d'un seul bloc et sa zone de projection sera limitée.
Les explosions dues à des attaques terroristes, qui viennent en général de l'extérieur, sont de courte durée et de haute magnitude. Des films ont subi des tests très poussés; qui ont prouvé qu'ils offrent un très bon niveau de protection dans les cas d'attaque terroriste (fig. 5). L'acte de terrorisme du 22avril 1982, rue Marboeuf à Paris est certainement encore dans Ka mémoire de beaucoup d'entre nous. L'explosion d'une voiture piégée avait fait un mort et 46 blessés, tout en causant des dégâts matériels importants dans un périmètre de 250 m. Un seul magasin, situé à quelques pas du lieu de l'explosion et dont les vitrines étaient recouvertes d'un film de protection s'en est tiré sans trop de dégâts. La force de l'explosion avait fait tomber toutes les ampoules électriques; par contre, les vêtements, les bijoux et la décoration intérieure étaient intacts. Les boutiques voisines, par contre, avaient leurs vitrines littéralement soufflées; les projections de verre avaient entièrement dévasté l'intérieur des magasins.
 
Fig. 5. Exemple d'une explosion de courte durée: la vitre se déforme, se brise, mais reste compacte.
 
Quel degré de protection?
Il est bien évident que, par rapport à rien du tout, un film de protection représente un énorme progrès. Par rapport à des vitres de sécurité, antiterroristes ou antiballes, les avantages sont plus faibles.
Les responsables de la sécurité savent quelles sont tes zones exposées à un danger et estimer le risque. Ils savent aussi qu'il n'y a pas de sécurité absolue. Il ne peut y avoir qu'une sécurité optimale. Un film de protection, il faut en être conscient, est une solution intermédiaire. C'est essentiellement une solution anti-éclats qui empêche, dans une large mesure, les dommages corporels consécutifs aux projections d'éclats.
Dans cet article, l'attention a été surtout attirée sur les accidents, les accidents industriels, les attaques terroristes et le vandalisme. Cependant, d'autres cas tels que les bris accidentels de vitres, de vitrines, de portes vitrées sont bien plus fréquents. Ici aussi, la pose de films de protection est totalement justifiée.
 
Et les accidents?
Dans un hôtel de vacances à Murcia (Espagne). en août dernier, une fillette de 11 ans est tombée contre une porte vitrée en jouant. En 45 secondes à peine, elle décédait, complètement saignée; la chute a été si malencontreuse qu'elle a été transpercée par un des fragments. Il n'y avait aucune chance de la sauver!


Polymedia Meichtry SA | Chemin de la Caroline 26 | 1213 Petit-Lancy | Genève | T: +41 22 879 88 20 | F: +41 22 879 88 25 | info@polymedia.ch