19 Octobre 2016  |  Incendie
Publié dans Hotel Security Worldwide 06/1989

Prévention incendie: ce que pense I'OICP

L’Organisation Internationale de Protection Civile (OICP) s'est aussi penchée sur les problèmes de la prévention incendie dans les établissements hôteliers. Cet article, extrait de ses recommandations, traite des responsabilités de la direction de l'hôtel, des mesures à prendre, ainsi que des consignes et Instructions, tant pour les clients que pour le personnel de rétablissement.

La responsabilité
La direction d'un établissement hôtelier a la responsabilité morale et légale de protéger la vie de ses clients et de ses employés. Elle doit aussi sauvegarder la bonne marche de ses affaires en cherchant à s'assurer qu'un incendie ne peut éclater et, que si le feu se déclare, il puisse être combattu et circonscrit le plus possible à sa zone d'origine.
Ainsi, la direction doit veiller à ce que les clients et le personnel soient avertis immédiatement d'un début d'incendie et puissent évacuer l'immeuble rapidement et sans danger, ainsi qu'à ce que l'hôtel reste conçu et construit de telle sorte que la propagation d'un feu soit limitée.
On peut prévenir les incendies grâce à une surveillance attentive et des inspections fréquentes. Cependant, vu le grand nombre de causes possibles d'incendie et les risques particuliers aux hôtels, la direction doit s'assurer que les principes fondamentaux vus plus haut soient appliqués par:
  • la détection d'un début d'incendie, avant qu'il commence à prendre une réelle importance (installation d'une détection automatique, gardiens effectuant des rondes, etc.);
  • la mise au point d'un programme d'alarme, d'appel du service d'incendie et d'évacuation des clients et du personnel; l’entraînement et l’information de tout le personnel;
  • des instructions claires aux clients sur l'attitude à avoir s'ils découvrent un début d'incendie et sur les moyens d’évacuation.

Mesures à prendre
En plus des moyens physiques de détection d'incendie, diverses autres mesures doivent être prises pour éviter un incendie, faciliter les interventions et travaux d'extinction et, surtout, faciliter l'évacuation des clients et employés.
Les jardins, parcs d'autos, points de chargement ou de déchargement de marchandise appartenant à l'hôtel doivent être situés de façon à ce que I‘accès des véhicules et la mise en place des Equipements du service du feu ne soient pas gênés et que l’on puisse se servir librement des bouches d'incendie, et autres dispositifs d'intervention.
Dans les zones de circulation (vestibules, couloirs, escaliers) et près des portes dormant sur ces passages, l’éclairage doit assurer une bonne visibilité pour permettre une Evacuation facile du bâtiment; les indications des chemins de fuite doivent être éclairées.
Dans les deux cas, un éclairage de secours et un Eclairage normal doivent être installés.
Le mobilier et les éléments de décoration situés sur les itinéraires de fuite doivent être difficilement inflammables et ne pas dégager trop de fumée ou de gaz toxiques en brûlant. Ils ne doivent pas empêcher I‘accès vers la sortie d’une chambre ou l’utilisation d'une issue de secours, cacher les panneaux ou indications, les appareils de téléphone ou les dispositifs d'extinction ou encore gêner le fonctionnement d'une porte. Les revêtements de sol et d'escaliers des chemins de fuite et des pièces où plus de 25 personnes peuvent se réunir en même temps doivent être posés de manière à ce qu'ils ne puissent se décoller ou s'enrouler; ils ne doivent en aucun cas provoquer des chutes, glissades ou faux pas.
Dans toutes les pièces, le nombre des personnes admises ne doit pas dépasser le chiffre indiqué.
Les liquides volatiles et inflammables, les solides brûlant facilement, les bouteilles de gaz etc., ne doivent pas être entreposés dans l’hôtel sans une consultation préalable des services d'incendie, voire des assurances.
Les activités qui présentent un danger d'incendie (soudage, p.ex.) ne doivent pas être autorisées tant que la direction n'a pas délivré un permis de travail, ou de «feu», indiquant exactement le travail à effectuer et les précautions à prendre.
On peut prévenir de nombreux incendies grâce une surveillance attentive et des inspections fréquentes effectuées par la direction ou le chargé de sécurité.


Même les hôtels plus anciens devraient disposer de deux voies d’évacuation indépendantes I'une de I'autre.
 
 
Ainsi, on s'assurera, tous les soirs, qu'il n'y a pas de danger d’incendie dans les locaux où l’on ne va que rarement, que les portes coupe-feu sans fermeture automatique sont bien fermées et que celles à fermeture automatique ne sont ni bloquées ni obstruées. On s'assurera aussi que les appareils électriques dans les salons et les places ouvertes au public ont été éteints ou débranchés et que les installations électriques, les fils et les prises sont en bon état.
On vérifiera que les zones de circulation, surtout les chemins d’évacuation, les portes et les issues ou autres dispositifs de secours, les escaliers intérieurs et extérieurs, les couloirs, les balcons, etc., ne sont ni bloqués ni obstrués, qu'ils sont éclairés correctement et que les appareils de transmission, les appareils d'extinction, les panneaux indiquant les portes coupe-feu et les appareils d'extinction ou de communication, les chemins de fuite, etc., sont nettement visibles et accessibles.
Tous les mois, il faut vérifier les sources d’énergie et le bon fonctionnement de I'installation d’éclairage de secours.
La propreté et le fonctionnement des cheminées et conduits de fumée et de ventilation, les ventilateurs, la climatisation, I'installation de chauffage, les chaudières, les moteurs d'ascenseurs, les systèmes de détection d'alarme, les sprinklers, les extincteurs portatifs, etc., feront I'objet d'une inspection périodique.
Les ordures doivent être mises tous les jours dans des récipients spéciaux et placées dans un endroit sûr. Ne jamais mettre d'objets chauds ou brûlants dans les vide-ordures.

Instructions pour les clients
Des consignes devraient être affichées de manière visible dans toutes les chambres. Le premier point des consignes est d'attirer l’attention du client sur l’utilité de repérer les principales voles d’évacuation, ainsi que les moyens d'alerte et d'extinction. Le second point doit lui conseiller ce qu'il doit faire s'il perçoit des signes d'un début d'incendie. Enfin, les autres points doivent lui rappeler de fermer les portes en cas d’évacuation, de ne pas emporter ses bagages, de ne pas reprendre sa voiture au garage, de ne pas emprunter les ascenseurs, etc.
A tous les étages accessibles aux usagers, dans tous les couloirs, dans les escaliers et les ascenseurs, un plan d’étage indiquant les escaliers et les ascenseurs, les couloirs et sorties, les chemins de fuite, les emplacements des téléphones, systèmes d'alarme et moyens d'extinction, doit être affiché. De même, près de rentrée principale, un plan du rez-de-chaussée indiquera, en plus des indications ci-dessus, remplacement de la loge du concierge, de la réception, du téléphone principal.
Les consignes devraient également comprendre des recommandations, placées clans les chambres ou remises aux clients lors de leur arrivée précisant:
  • ce qui ne doit pas être fait (interdiction de transporter ou de se servir d'objets ou de liquides dangereux, de toucher l’installation électrique, de fumer au lit, de jeter les mégots dans les corbeilles papier);
  • ce qui devrait être fait (reconnaître l’itinéraire de secours le plus proche de sa chambre, donner I'alerte s'il découvre un incendie - en lui signalant où se trouve l’avertisseur le plus proche); - ce qu'il doit faire (comment quitter sa chambre);
  • ne pas faire (se servir des ascenseurs, crier ou courir - ce qui créerait un état de panique) s'il entend la sonnerie d'alarme.

En cas d'incendie dans les parties communes, il ne doit pas tenter de fuir si les couloirs et les escaliers sont enfumés, mais se calfeutrer dans sa chambre après avoir placé des linges humides au bas de la porte et se placer à la fenêtre pour signaler sa présence.

Consignes et Instructions pour le personnel
Lors de l’ouverture d'un hôtel, chaque employé comme d'ailleurs par la suite, chaque nouvel employé, devrait recevoir un exemplaire des consignes de prévention d'incendie adapté à l’hôtel.
Tous les membres du personnel doivent se familiariser avec les plans du bâtiment: couloirs, entrées, sorties escaliers, ascenseurs, chambres, locaux de service; les itinéraires d’évacuation et de fuite, remplacement et le fonctionnement des portes coupe-feu, des appareils d'extinction et de transmission; les mesures prendre s'ils découvrent un incendie ou si quelqu'un d'autre donne l’alerte. Ils doivent observer un certain nombre de règles en ce qui concerne les déchets ou les cendriers, pour que les couloirs, les escaliers, les chemins de fuite ne soient pas encombrés, pour que les portes coupe-feu soient fermées. Ils doivent veiller à ce que les éclairages prévus pour la nuit soient allumés et signaler la direction tous défauts sur les circuits, les équipements électriques, à gaz, d'extinction, etc.
 
En dépit d'importants efforts en matière de prévention, de graves incendies d'h6tels ne cessent de survenir.
 
 
Chaque membre du personnel doit régulièrement participer à des exercices pratiques d’entraînement, notamment en matière d'alerte, de transmission d'alarme, d’utilisation des systèmes d'extinction et d'intervention, et en matière d’évacuation des clients et du personnel.
En cas d'incendie, chacun doit agir conformément aux consignes afin d'alerter les pompiers, prévenir la direction, le personnel, les clients, procéder à l’évacuation, fermer les portes et les fenêtres, attaquer le feu avec les moyens appropriés (seulement s'il n'y a pas de danger pour les intervenants).
Dès qu'un feu est signalé, le personnel de la réception doit alerter le service d'incendie et s'assurer que les clients, le personnel et la direction sont prévenus. II doit fournir aux services d'incendie les informations nécessaires sur la localisation du feu et sur les personnes bloquées. II doit garder les lignes téléphoniques libres pour les urgences, emporter le registre de l’hôtel au point de rassemblement en cas d’évacuation du bureau de la réception.

Le feu dans les cuisines
Un des cas les plus fréquents de feu dans les cuisines est certainement le feu de friteuse. Le personnel de cuisine doit immédiatement couper le courant ou le gaz puis couvrir la friteuse avec un couvercle de la bonne taille ou avec un linge humide. Si le feu continue, il doit utiliser un extincteur poudre ou à CO2 - surtout jamais d'eau - puis donner l’alerte.
Les hottes des cuisinières doivent être propres. Les filtres et autres récupérateurs d’huile doivent être contrôlés et entretenus en parfait état de propreté.

Les missions du gardien d'hôtel
Le gardien d'hôtel est responsable de la sécurité de ses clients. II ne doit pas rester inactif mais au contraire, jouer un rôle actif. Dès qu'il est informé d'un événement anormal, en particulier d’un incendie, il doit immédiatement prévenir le service d'incendie, déclencher I'alarme pour évacuer les occupants et être capable de se servir des moyens de première intervention.
De plus, il doit pouvoir renseigner les secours sur le nombre de personnes hébergées dans l’hôtel, sur la topographie des lieux, remplacement des compteurs et vannes de gaz, ainsi que sur la présence éventuelle de bonbonnes de gaz.

Une fausse sécurité
Quelles que soient les techniques de prévention utilisées, aussi sophistiquées soient-elles, l’homme, toujours l’homme, joue le rôle primordial. Si un gardien d'hôtel, le personnel dans son ensemble, ne savent pas comment réagir ni comment se servir des moyens de première intervention, leur présence ne constitue qu'une fausse sécurité donnée à la clientèle!


Polymedia Meichtry SA | Chemin de la Caroline 26 | 1213 Petit-Lancy | Genève | T: +41 22 879 88 20 | F: +41 22 879 88 25 | info@polymedia.ch