19 Octobre 2016  |  Sécurité
Publié dans Hotel Security Worldwide 02/1987

La sécurité dans les complexes hôteliers - Sécurité et prévention incendie

par H.J. Stämpfli, Architecte EPFZ/SIA, Genève

La Sécurité dans les complexes hôteliers est le titre général d'une série d'articles qui traiteront plus en détail les diverses facettes de l'ensemble des problèmes liés à la sécurité dans les hôtels. Ce sujet avait été introduit dans un article publié sous ce même titre dans le numéro 1 de Hotel security Worldwide Magazine (page 39). Le présent article traite, quant les aspects de la sécurité incendie.

 
Bases légales
Les bases légales pour la sécurité et la prévention d'incendie sont très nombreuses et sont généralement gérées par des lois et prescriptions édictées, en Suisse par exemple, par les Communes, les Cantons et la Confédération, ou sur la base de lois internationales.
A Genève, p.ex., il y a lieu d'appliquer les lois et prescriptions cantonales du Service de Sécurité, de l'Inspection Cantonale du Service du feu, ainsi que les prescriptions fédérales du Service de Protection Incendie.
Pour des hôtels internationaux, ce sont les lois et prescriptions en vigueur dans le pays où l'hôtel sera construit qui seront appliquées. A défaut, on appliquera les normes françaises pour les pays francophones, et les British Standards pour les pays anglo-saxons.
 
Les risques d'incendies dans les hôtels
Les rapports sur les grands incendies d'hôtels, notamment ceux du MGM et du Las Vegas Hilton, ont permis d'établir des statistiques sur les causes, lieux, fréquences, jours et heures des incendies.
La principale cause est l'erreur humaine: 72% des cas. Il s'agit, en général, d'incendies dus à des malveillances, soit des clients de l'hôtel, soit du personnel. Le tableau 1 indique où les incendies se déclarent. Pour des raisons inexplicables, les incendies se produisent plus fréquemment certains jours et plus rarement d'autres; par contre les tranches horaires sont révélatrices (tableau 2). Il est également intéressant de constater que 62% de tous les incendies sont annoncés oralement et 24°10 par des détecteurs automatiques de fumée ou sprinkler.
 
 
 
 
Sur les autres heures de la journée, les incendies se répartissent assez régulièrement.
 
 
La plupart des incendies dans les chambres d'hôtels se produisent entre minuit et 02 h et sont provoqués par des clients qui fument dans
leur lit ou qui sèchent du linge sur les abat-jour des lampes. Dans les hôtels équipés d'installations de détection d'incendie ou de sprinklers, l'alerte peut être donnée suffisamment tôt pour qu'un début d'incendie puisse être maîtrisé, voire éteint.
La grande majorité des feux de cuisines (78%) sont également dus ~ des erreurs humaines: surchauffe des graisses accumulées dans les filtres des hottes d'aspiration suite à un mauvais nettoyage; surchauffe des huiles dans les friteuses; ils sont également provoqués par le gaz.
Dans les zones de services où, souvent, les gens ne se tiennent que temporairement (vestiaires, dépôts), la cause principale d’incendies est l’erreur humaine, suivie par l'incendie volontaire provoqué par du personnel mécontent. De tels locaux nécessitent une protection accrue et devraient être systématiquement équipés de sprinklers ou d'une détection automatique.
Dans les centrales techniques, 58% des incendies se déclenchent entre minuit et 06 h (en périodes d'inoccupation). Ils sont en général dus à des courts-circuits provoqués par des surcharges des installations.
Le degré de dommage causé par les incendies est proportionnel aux équipements de détection et de prévention mis en place. Les tuyaux et lances d'arrosage manuels nécessitent une intervention humaine; la mise en place prend du temps et l'incendie peut se propager rapidement. Un système de détection automatique de fumée ou de chaleur permet d'alarmer plus vite le personnel d'intervention et les pompiers, surtout si l'incendie se déclare dans des lieux inoccupés; les dommages peuvent être passablement réduits. Un équipement sprinkler, dont les têtes éclatent à une température d'environ 70°C, permet Un combat direct et automatique de l'incendie; c'est le moyen d'intervention le plus rapide et les dégâts sont limités localement.
Le temps d'intervention par le personnel de l'hôtel est de l'ordre de 4 min depuis l'alarme.
 
Mesures de protection
Les mesures de protection contre l'incendie dans un hôtel comprennent les mesures constructives, techniques et d'organisation.
Lors d'un avant-projet hôtelier, l'architecte doit d'abord être conscient du standing de l'hôtel, du lieu de sa construction, de ses dimensions (nombre de chambres, hauteur du bâtiment), des fonctions et genre de lieux publics incorporés dans le projet et des bases légales à respecter.
Pour un petit hôtel ou motel, aménagé sur un étage, les exigences ne sont normalement pas très importantes. Les issues de secours des chambres doivent donner à l'extérieur (portes-fenêtres ou issues de secours par les corridors).
Pour un hôtel moyen comportant plusieurs étages, l'architecte doit prévoir des escaliers de secours atteignables d'une distance maximale de 30 m de chaque chambre. Des armoires incendie doivent être disponibles à proximité des issues de secours.
 
Quelques définitions
  • Escalier de secours: élément principal pour l'évacuation des gens en cas d'incendie, conçu en cage fermée par des murs en béton F90 (résistance au feu pendant au moins 90 rein). Les portes de ces cages, du type T 80 (résistance au feu pendant 60 rein) s'ouvrent vers l’intérieur aux étages et vers l’extérieur à la sortie à l’air libre. Les issues des escaliers de secours au niveau rez se feront obligatoirement directement à l'air libre. Séparer les escaliers des sous-sols de ceux des étages. La largeur des marches sera de 1,2 m au minimum (normalement une largeur égale à 1 cm par personne é évacuer). Pour un bâtiment «haute densité», deux escaliers de secours doivent être prévus.
  • Colonne d'incendie: poste d’alimentation en eau aboutissant à une armoire incendie placée à chaque étage à proximité des escaliers de secours et équipée d'un tuyau flexible d'au moins 30 à 40 m. Elle peut être du type «vide» avec la possibilité de la brancher, au rez, aux lances d'incendie des camions des pompiers ou du type «sous pression», c'est-à-dire branchée directement eu réseau d'eau (solution la plus répandue). Des extincteurs à poudre sont placés dans ces armoires.
  • Zones ou compartiments coupe-feu: divisions des zones de l'hôtel comportant des activités de même nature, en particulier dans les hôtels à grande capacité et disposant d'un grand nombre de lieux publics, par des murs coupe-feu (F90). Tous les passages de conduits et gaines à travers ces murs, seront obturés ou pourvus de clapets coupe-feu, afin d'empêcher la propagation du feu dans d'autres zones; les portes doivent être du type T60 avec fermeture automatique.
  • Classes de combustibilité: prescriptions auxquelles les matériaux utilisés dans la construction et les agencements des locaux doivent répondre (minimum F 90 pour les structures porteuses; classe M2 pour les revirements de sol, les parois et les plafonds; M1 pour le mobilier et les agencements). Le choix du type de la structure porteuse (béton armé ou structure métallique) implique l'application des classes de combustibilité prescrites; si le béton, suivant l'épaisseur des éléments porteurs, constitue déjà un élément coupe-feu, la structure métallique doit être enrobée d'un flocage antifeu, protégeant les éléments porteurs (piliers, poutraison des dalles).
  • Détection incendie: élément technique pour la transmission des alarmes, en cas d'incendie, Dans les différents locaux de l'hôtel, des détecteurs de fumée ou de chaleur, branchés à un réseau électrique, transmettent l'alarme, par secteurs, à la salle de contrôle, permettant une intervention rapide dans le secteur déterminé.
  • Boutons poussoirs: dispositifs de transmission manuels da l'alarme, disposés à proximité des issues de secours.
  • Sprinkler: système d'arrosage branché sur un réseau d'eau sous pression permettant l'extinction automatique directement sur le lieu de déclenchement de l'incendie.
  • Bouche d’arrosage extérieur: système d’alimentation en eau permettant aux pompiers da brancher leurs lances pour combattre l'incendie depuis l'extérieur.
  • Ascenseur pompiers: ascenseur à l’usage exclusif des pompiers en cas d'incendie. Tous les ascenseurs publics et de service doivent être équipés d'un système électrique pour qu'ils rejoignent automatiquement le rez-de-chaussée et y restent bloqués les portes ouvertes; certains d'entre eux peuvent être remis en service par tes pompiers à l'aide d'un interrupteur à clé.
  • Extincteurs: dispositifs portatifs d'intervention, le plus souvent à poudre, permettant une première intervention sur un début d'incendie, Les locaux électriques, les hottes de cuisine, etc., doivent être équipés d'extincteurs spéciaux, sur chariot ou au C02.
  • Réservoirs d'eau spéciaux: dans tes pays de grande sécheresse, ils permettent d'assurer l'alimentation en eau d'extinction au cas où l'alimentation par le réseau ne puisse pas être garantie.
  • Accès pompiers: permettent un accès permanent des pompiers jusqu'è une distance de 30 m environ des façades de l'hôtel. Les chemins sont renforcés pour qu'ils supportent 'le poids des véhicules d'intervention.
  • Signalisation/alarme incendie: tous les dispositifs pour la signalisation des issues de secours et des chemins de fuite (appareils d'éclairage autonomes), les plans d’évacuation (bien en évidence dans chaque chambre), les systèmes de signalisation sonores indiquant clairement les consignes d'évacuation du bâtiment.
  • Centre de contrôle: local facilement accessible aux pompiers où toutes les alarmes provenant des dé/acteurs de fumée ou de chaleur, des boutons poussoirs, des sprinklers, etc., sont regroupées.
  • Téléalarme: système de transmission directe de l'alarme incendie aux pompiers; la transmission est temporisée pour réduire les fausses alarmes.
  • Locaux à haut risque d'incendie: généralement des locaux comportant des matériaux de décoration facilement inflammables ou pouvant recevoir beaucoup de monde (dancings, night-clubs, casinos, salles de conférence, restaurants, boutiques, etc.), les cuisines, les buanderies, etc. Ces locaux nécessitent des précautions particulières
 
Un hôtel de luxe, comportant plusieurs étages et un grand nombre de lieux publics (restaurants, réception, salles de conférences, etc..) nécessite une étude plus importante. Les moyens à prévoir comprennent, entre autres, des escaliers de secours (comme ci-dessus mais au moins deux escaliers pour les bâtiments dits «à haute densité»), des issues de secours dimensionnées correctement (à raison de 1 cm par personne à évacuer), des armoires incendie à proximité des issues de secours, des extincteurs portatifs répartis à chaque étage, un compartimentage du complexe en zones coupe-feu, l’installation de systèmes automatiques de détection incendie et de boutons- poussoirs pour la transmission des alarmes, l'installation d'un système sprinkler (les sprinklers sont exigés par certaines chaînes internationales, surtout pour les hôtels construits dans des pays du tiers monde), un ascenseur spécial pour que les pompiers puissent avoir accès aux étages. L'accès des véhicules des pompiers doit être assuré tout autour du bâtiment et un nombre suffisant de bouches d'incendie est à prévoir à l'extérieur.
Les architectes doivent tenir compte de tous ces éléments lors de l'établissement de leurs projets d'hôtels; l'autorisation de construire y est généralement directement subordonnée.
 
Organiser le combat contre l'incendie
Des mesures adéquates contre les incendies doivent être prises tant durant la phase de construction que durant la phase d'exploitation d'un complexe hôtelier. Pendant le chantier, il faut équiper le bâtiment d'extincteurs, protéger les matériaux facilement inflammables, stocker conformément l'huile de chauffage, les bouteilles de gaz pour les postes de soudure, etc., garantir le libre passage des escaliers et des issues de secours.
Lors de la réception du bâtiment, les instructions concernant les consignes de prévention et de lutte contre l'incendie doivent être transmises par écrit au personnel d'exploitation.
Toutes les installations touchant à la sécurité incendie seront testées. Les équipes de première intervention doivent avoir été formées (avec reconnaissance des lieux et exercices de simulation).
En phase d'exploitation, il est important que les hôtes soient instruits. Il doit y avoir des panneaux de signalisation dans tes chambres, une bonne signalisation des issues de secours.
Des exercices d'évacuation, si possible avec la participation des clients (courant aux USA) sont à organiser régulièrement. Le contact doit être maintenu avec les pompiers et il est recommandé de faire des exercices combinés avec eux. Le contrôle périodique et une maintenance régulière des installations techniques contribuent à une prévention incendie efficace.
Un incendie dans un hôtel, même s'il est équipé des installations de prévention et de protection incendie les plus modernes, peut avoir des conséquences graves si des équipements sont mal entretenus et si le personnel de première intervention n'arrive pas à temps.


Polymedia Meichtry SA | Chemin de la Caroline 26 | 1213 Petit-Lancy | Genève | T: +41 22 879 88 20 | F: +41 22 879 88 25 | info@polymedia.ch